Miss Peregrine et les enfants particuliers

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers
  • Auteur : Ransom Riggs
  • Titre original : Miss Peregrine home for peculiar children
  • ISBN : 9782747037914
  • Année de publication : 2012
  • Nombre de pages : 446 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 12 ans et + ans et plus
  • Genre : Fantastique
  • Mots-clés : Particularité, Fuite, Cachette, Famille
Sophie a aimé ce livre

Lorsque Jacob était encore un gamin, il était fasciné par les histoires de son grand-père qui lui parlait d’enfants aux dons spectaculaires vivant dans une maison isolée à l’autre bout du monde. En vieillissant, et malgré les photos surannées que son grand-père lui servait comme preuve de ses histoires, Jacob a arrêté de croire… jusqu’au jour où son aïeul meurt dans d’atroces souffrances, attaqué par ce que l’adolescent voit comme un terrible monstre. Considéré comme fou lorsqu’il raconte ce qu’il a vu à son entourage, Jacob est pourtant persuadé que les histoires de son grand-père n’étaient finalement pas si folles et il part sur la piste de ces enfants particuliers grâce aux dernières paroles du mourant : le 3 septembre 1940, la boucle, l’Oiseau… Récoltant les indices et entrainant son père sur l’île de Cairnholm, Jacob trouvera bien plus qu’une simple légende et découvrira qu’il a, lui aussi, quelque chose de particulier.

Écrit à partir de photographies que l’auteur a découvertes dans des brocantes et collections personnelles diverses, ce roman présente un graphisme qui aide tout de suite à créer une ambiance inquiétante. Débutant dans le monde réel que nous connaissons, l’intrigue sombre peu à peu dans le fantastique et entraine le jeune héros tout comme le lecteur en 1940 alors que la Deuxième Guerre mondiale fait rage et que les différences ne sont pas très bien tolérées. Cette notion de différence est d’ailleurs au cœur du premier tome de ce qui s’annonce comme une série. Si l’intrigue est dense et le roman assez long, les images apportent un plus qui pourrait permettre aux lecteurs intermédiaires d’accrocher au récit.

Mon avis

Les droits de ce roman ont d'ores et déjà été achetés par Tim Burton et je ne suis pas surprise de savoir que le cinéaste, reconnu pour son imaginaire débridé, ait mis la main sur cet univers pour le moins étrange. La page couverture donne le ton et le graphisme participe à cette impression de lire un roman dangereux, dont les protagonistes pourraient sortir des pages et envahir notre réalité ou encore nos cauchemars.

Si j’ai parfois trouvé que le récit s’étirait, je dois dire que l’univers créé est captivant et que j’ai vraiment aimé la mise en place des éléments qui donne l’impression au lecteur de perdre pied en même temps que Jacob découvre une autre réalité. Ces enfants particuliers et Miss Peregrine sont aussi fort sympathiques et attachants, malgré leur côté un peu terrorisant par moment. Un livre à découvrir, assurément !


 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par La Zone et 16 Lunes

Merci aux éditions Bayard pour le roman! 


Billet publié par Sophie le 13 août 2012.

Ajoutez votre voix à la conversation

Annie Bacon (14.08.12 à 20 h 10)

Comment as-tu trouvé la fin? J'ai personnellement eut l'impression que c'était plutôt un début qu'une fin, comme si tout le livre n'avait été qu'une introduction. J'ai également fini par trouver que les cartes-postales, qui m'enchantaient au début, finissaient à la longue par être lourde à porter narrativement. Un peu comme les histoires que l'on écrit au primaire et dans lesquels on a une liste de mots à inclure.
Cela dit, j'ai tout de même aimé.
Sophie Lit (14.08.12 à 20 h 30)

C'est vrai que la fin est un peu comme un nouveau début et j'ai vécu une petite frustration de me voir abandonnée ainsi au milieu du chemin, mais j'ai aimé l'expérience de lecture particulière que les cartes postales font vivre et l'ambiance du roman. Quant à lire la suite, j'hésite... et si l'auteur nous refaisait le même coup?!
Sandra (18.10.12 à 16 h 09)

Les photos me rendaient VRAIMENT mal à l'aise au début, au point de trouver suspects tous les petits bruits non identifiables de la maison, les soirs où je lisais. Mais dès que les enfants particuliers sont devenus les amis de Jacob, ils me sont apparus beaucoup moins inquiétants. Comme quoi, la magie du livre a opéré pour moi...
Je ne crois pas qu'une suite serait nécessaire. J'aurais l'impression d'étirer la sauce. Le premier tome se suffit à lui-même et laisse le lecteur imaginer ce qui arrivera (est arrivé ? arriverait ?) aux enfants. Juste de penser à toutes les boucles de temps qu'ils franchiront éventuellement, j'ai déjà du mal à suivre...

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs