Les mangues resteront vertes

 
  • Sophie Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie Sophie a apprécié ce livre

Odélise a dix ans quand les services sociaux arrivent sur l’ile de la Réunion pour proposer à de nombreux parents de « prendre en charge » un enfant et assurer l’éducation de celui-ci en France. C’est ainsi que la jeune fille devient pupille de l’État et quitte les siens pour atterrir en Creuse, dans un village où tous sont blancs, où les conditions de vie sont difficiles. Pour lutter contre le chagrin, la peur, l’isolement, la jeune fille se crée un double, Zeïla, une version plus forte d’elle. Mais si Zeïla peut la réconforter, lui donner du courage, elle ne peut la protéger de la cruauté des hommes…

Paru dans la nouvelle collection de Talents Hauts baptisée « Les héroïques », qui veut mettre en lumière des situations tues de la Ve république, ce roman parle des « enfants volés de la Réunion ». Bien qu’il aborde ce sujet difficile avec finesse, Christophe Léon s’adresse ici clairement à un public avisé, certaines scènes étant particulièrement ardues à lire.

Mon avis

« Mes parents avaient mis leurs empreintes en bas d'un document officiel. Sans le savoir, ils m'avaient abandonnée. Je devenais la pupille d'un État qui me voulait du bien. »

Les « enfants volés de la Réunion », ce sont ces enfants qui, à l’initiative de la DDASS, ont été pris à leurs parents entre 1963 et 1982, sous le prétexte que ceux-ci ne pouvaient pas leur offrir une éducation correcte. Ces enfants ont ensuite été placés dans des familles françaises, surveillés de loin par le système, mais souvent laissés à eux-mêmes. Si tous n’ont pas vécu l’horreur ici, ils ont été nombreux à se retrouver dans des contextes difficiles et c’est ce qu’a choisi d’aborder Christophe Léon.

Au fil des pages, il montre le choc des cultures, le besoin d’attachement, l’isolement, le racisme, l’abus dont Odélise, rebaptisée Odile par Mauricette, est victime. C’est dur, d’autant plus qu’on sent que l’ensemble a bien pu se passer réellement. Les dernières pages sont d’ailleurs les plus intenses avec la dissociation complète Odile/Zeïla/Odélise et la finale ouverte peut laisser le lecteur imaginer plusieurs suites possibles. Pour ma part, j’ai choisi l’espoir…

Merci à la maison d'édition Talents Hauts pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 24 octobre 2016.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les mangues resteront vertes
Christophe Léon
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Eben ou les yeux de la nuit
Eben ou les yeux de la nuit
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les mangues resteront vertes
Christophe Léon