Plein gris

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Emma a grandi avec la mer, la passion de la voile. C’est à la marina qu’elle a rencontré Clarence, qui l’a tout de suite attirée si fort, puis Élise et Sam qui se sont joints au duo et le quatuor s’est ensuite suffi à lui-même. En classe, ils se la jouent à part, invités partout, mais peu présents. Parce que ce qui les anime, ce sont les sorties en mer.

Il y a bien Victor, nouveau demi-frère de Clarence, qui s’est joint au groupe, mais il est quand même toujours un peu à part, surtout que celui qui est habitué à diriger et à se faire écouter lui mène la vie dure.
N’empêche, Victor est de la partie quand les grands-parents d’Élise acceptent de leur prêter leur voilier pour un aller-retour en Irlande. Un voyage dont ils ont si longtemps rêvé… mais qui tournera rapidement au cauchemar. Il y a la tempête qui menace de les tuer, mais il y a aussi, et surtout, le corps de Clarence, sans vie, qui repose à la proue. Qui est responsable ?

Plein gris est un thriller haletant qui offre une intrigue riche, nourrie par les flashbacks qui montrent la constitution du groupe, des dynamiques qui l’animent et permettent de comprendre peu à peu ce qui a mené à la mort violence de l’un d’eux. Mêlant habilement tension, psychologie, aventure, Marion Brunet s’adresse aux grands lecteurs dans ce huis clos qu’il est difficile d’arrêter en cours de route !

L’avis de Sophie

Tout est bien fait dans ce livre qui tire son inspiration à la fois des films catastrophes (coucou les ailerons) et des dieux grecs vengeurs. Le récit en lui-même, sa structure narrative, qui permet de débobiner le fil des souvenirs peu à peu, entremêlant habilement passé et présent pour donner plus d’ampleur à ce qui s’est produit, à ce qui est en train d’arriver, la montée dramatique et le suspens entourant le coupable (parce qu’on comprend qu’il y en a forcément un). La plume est par ailleurs efficace, habile et percutante, tant dans sa dissection des psychologies que dans la description d’une première relation sexuelle ratée ou encore du rendu du stress qui monte quand la tempête frappe.

Bref, s’il y a quelques clichés dans les personnages, notamment ce Clarence qu’on décode un peu trop rapidement (contrairement à Emma…), ça ne m’a pas empêchée de savourer pleinement cette lecture où les éléments et la tempête météorologiques font écho à la crise intime que traverse cette bande d’amis.

C’est un récit happant, haletant (survivront-ils ? Qui a tué Clarence ?), mais aussi une splendide exploration des dynamiques de groupe. De comment ils se créent, des rôles que chacun prend, de ces choses que l’on garde pour soi pour ne pas tout briser, des émotions qu’on ne peut pas contrôler et de ceux qui, bien consciemment, en profitent. Vraiment, je suis emballée !  

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour le service de presse !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 30 avril 2021.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Plein gris
Marion Brunet
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Plein gris
Marion Brunet