La mémoire de l'eau

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie Sophie a aimé ce livre

Suite au divorce de ses parents, Marion quitte la ville pour emménager avec sa mère dans une petite maison dont elles ont hérité sur le bord de la mer. Si sa mère retrouve rapidement ses repères, ayant habité cette maison dans sa jeunesse et y ayant vécu la disparition en mer de son père, l’adolescente, elle, découvre avec joie ce nouvel univers. Appréciant les baignades et les paysages, Marion est rapidement intriguée par les étranges rochers sculptés dispersés sur la plage ainsi que par le phare situé sur une ile difficile d’accès. Même si sa première visite dans ce bâtiment tourne mal, l’adolescente n’en est que plus curieuse. En effet, les motifs qu’elle a aperçus sur les rochers se répètent aussi dans le phare. Comment sont-ils liés? Et pourquoi l’artiste a-t-il sculpté des dates dans la pierre? En quête d’information, Marion rencontre le gardien du phare, un vieil homme qui semble avoir bien connu son grand-père, mais qui refuse de partager ses secrets…

Bande dessinée qui mêle la réalité d’une adolescente tout à fait actuelle et de vieilles légendes fantastiques, La mémoire de l’eau parle de résilience, de famille et de malédiction dans des décors côtiers magnifiques qui jouent avec l’ombre et la lumière. Diptyque, La mémoire de l’eau est publiée en intégrale et est accessible à tous les lecteurs.

Mon avis

J’ai été attirée par la mystérieuse couverture de la bande dessinée et je n’ai pas été déçue par l’intérieur. L’ambiance y est tout à fait bord de mer,  la palette de couleurs étant riche et les détails nombreux, ce qui parvient à donner l’impression au lecteur qu’il est lui aussi en Bretagne le temps de quelques planches.

Fluide, le coup de crayon convient parfaitement au récit bien construit, plus lumineux en première partie pour le début de la nouvelle vie de Marion et sa mère, plus sombre et dramatique dans la deuxième partie alors que le fantastique prend le dessus et que les vieilles légendes ressurgissent. Toutefois, l’ensemble est cohérent et captivant grâce entre autres à cette héroïne qui, bien que dans un récit qui touche au fantastique avec la malédiction de la légende, est tout à fait crédible, adolescente typique sans super pouvoirs, mais curieuse et aventurière.

Si l’histoire peut sembler assez simple au final, il est intéressant de la voir se dérouler entièrement sur deux tomes, offrant une lecture rapide et divertissante qui laisse un goût de mer et une envie de se replonger dans les légendes bretonnes.

Merci à Dupuis pour la bd !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 8 décembre 2014.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La mémoire de l'eau
Mathieu Reynès et Valérie Vernay
Sophie Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Chroniques sauvages - Teshkan
Chroniques sauvages - Teshkan
Monsieur Noir
Monsieur Noir
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La mémoire de l'eau
Mathieu Reynès et Valérie Vernay