Les filles modèles - Guerre froide

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Filles modèles (Les) tome 1 - Guerre froide
  • Auteur : Marie Potvin
  • ISBN : 978-2-89657-287-8
  • Éditeur : Éditions les Malins
  • Année de publication : 2015
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 10 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Amitié, Famille recomposée, Trahison
Sophie a apprécié ce livre

Écoutez Marie Potvin lire un extrait !

Marie-Douce a toujours admiré Laura de loin, enviant sa façon d’être à l’aise en toute circonstance, d’attirer le regard des autres, et aimerait bien être son amie. Lorsque son père rencontre la mère de Laura et qu’ils décident d’aménager ensemble, les deux filles doivent cohabiter. Si Marie-Douce, plus discrète, est heureuse de voir Laura arriver, cette dernière veut tout faire pour sortir de cette maison, et de cette chambre qu’elles doivent partager, le plus rapidement possible. Mais quand elle s’aperçoit qu’elle n’y arrivera pas seule et que Marie-Douce semble satisfaite de la situation, Laura prend les grands moyens. Pour que sa nouvelle demi-sœur l’aide à faire éclater le nouveau couple, elle devra s’arranger pour que celle-ci la déteste, rien de moins. Avec l’aide de son ami Corentin, Laura élabore son plan…

Ancrant son action à Vaudreuil, Marie Potvin signe avec Guerre Froide le premier tome d’une série actuelle, ancrée dans l’univers ado. Avec une narration partagée entre Laura et Marie-Douce, Marie Potvin aborde les thèmes de la famille recomposée, de l’amour et de l’amitié dans un roman qui, quoiqu’assez long, est accessible à tous les lecteurs.

Mon avis

Marie Potvin a voulu écrire un roman pour sa fille et elle s’est inspirée de celle-ci pour créer Les filles Modèles, un roman qui, sans révolutionner le genre, offre une lecture divertissante et agréable. On sent que le livre est écrit pour toucher un large public et on reste un peu en surface, dans ce premier tome, même si les ingrédients de base de ce type de récit s’y retrouvent : scènes d’école, groupe éclectique, beaux garçons, premières palpitations, coups bas et réconciliations.

Il y a certaines répétitions entre les chapitres parce que Laura et Marie-Douce racontent les mêmes événements chacune selon leur vision, mais cette façon de faire permet au lecteur de voir la différence entre leur perception et c’est assez amusant. Ayant vraiment créé des personnages aux antipodes, l’auteure peut d’ailleurs jouer avec leurs différences et les chocs que cela occasionne, mais cela veut aussi dire qu’il y a plusieurs clichés. Mention spéciale cependant pour l’habileté de Marie-Douce au karaté. C’est un peu surprenant vu son caractère, mais ça ajoute du piquant. Corentin aussi ajoute à l’histoire et le mystère qui l’entoure permet de donner une petite dose de suspens à l’intrigue. Dans quelle équipe joue-t-il?

On sent qu’il y a de la matière et que l’auteur pourrait aller un peu plus loin dans la suite. À voir !

À noter, si le roman parait gros, il y beaucoup de pages blanches pour démarquer les chapitres et la police de caractère est assez grosse.  Le roman peut donc aussi intéresser ceux qui aiment moins lire.

Le petit plus? Puisque Marie Potvin a écrit Les Filles modèles suite à une commande de sa fille, j’ai eu envie de poser quelques questions à Sandrine. Voici ses réponses !

Quelles étaient tes demandes, quand tu as demandé à ta mère de t’écrire un roman?

 

En fait, ma plus grande demande était que ma mère se concentre sur un roman que je pourrais lire au lieu de passer tout son temps sur des romans d'adultes. Ça voulait dire des personnages qui me ressembleraient, sans  tomber dans une histoire trop « bébé », et beaucoup d'intensité.

 Est-ce que tu as participé au processus d'écriture?

Oui, j'ai donné plusieurs idées à ma mère, souvent sans même m'en rendre compte et je lui ai demandé d'éclaircir des choses que je ne comprenais pas.  Par exemple, des mots trop recherchés, des expressions d'adultes que les jeunes de mon âge ne connaissent pas.

As-tu donné des idées, as-tu fait des commentaires sur la façon de parler/de réagir des personnages?

Oui! Souvent ma mère essayait de faire en sorte que le personnage ait un langage « cool », mais ça sonnait faux et je lui ai dit comment!!! Par exemple, elle avait mis une phrase dans le genre « Yo, gros fail, man » et ça,  j'aimais vraiment pas. Heureusement, elle m'a écoutée! Yoooo maman!

Est-ce qu'il y a un peu de toi dans Marie-Douce et/ou Laura?

Marie-Douce a mon visage (littéralement!), mais Laura a davantage ma personnalité.

Si tu le pouvais, est-ce que tu changerais quelque chose au roman?

De voir davantage le personnage de Samuel! ;-)

Quelle est ta partie préférée?

Une chose que Laura dit à la toute fin à Marie-Douce et je ne dirai rien de plus pour ne pas vendre le punch ! 

Merci aux éditions Les Malins pour le roman !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 6 mars 2015.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les filles modèles - Guerre froide
Marie Potvin
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Escouade Fiasco (L') tome 1: Le demi-dieu aux bas blancs
Escouade Fiasco (L') tome 1: Le demi-dieu aux bas...
Filles modèles (Les) tome 2 - Amitiés toxiques
Filles modèles (Les) tome 2 - Amitiés toxiques
Vie compliquée de Léa Olivier (La) tome 1 - Perdue
Vie compliquée de Léa Olivier (La) tome 1 -...
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Megane (20.04.15 à 22 h 56)

Wow les fille modele ,sais trop malade je l'ai tout lu et j'ai adorer....:)

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les filles modèles - Guerre froide
Marie Potvin