16 lunes

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : 16 lunes
  • Auteur : Kami Garcia et Margaret Stohl
  • Titre original : Beautiful creatures
  • ISBN : 9782012018228
  • Éditeur : Hachette
  • Année de publication : 2010
  • Nombre de pages : 635 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 14 ans et plus
  • Genre : Fantastique
  • Mots-clés : Sorcellerie, Pouvoirs, Exclusion
  • Informations additionnelles :
    Premier tome d'une srie qui devrait en compter quatre. En date du 13 mars 2011, deux tomes sont parus en franais.
  • Liens externes :
    Le site officiel où il est possible de lire les premières pages de 16 lunes
Sophie a aimé ce livre
Ethan est un adolescent de 16 ans vivant à Gatlin, une petite bourgade de la Caroline du Sud ancrée dans les traditions. Une petite ville qui a le patriotisme tatoué sur le coeur et dont les ados sont clichés au possible, fonctionnant par clans et avec à leur tête les joueurs de basketball et les cheerleaders. Ethan ressort toutefois un peu du lot grâce à sa grande sensibilité, due en partie au deuil de sa mère, et des étranges rêves qu'il fait, tous concernant une jeune fille qu'il sauve de la mort et dont l'odeur persistante de romarin et de citron embaume sa réalité au matin. Lorsque Lena apparait un beau jour dans son lycée, sa vie bascule.

Nièce de l'étrange Macon Rawwenwood, un reclus qui ne sort jamais de sa demeure et bizarre elle-même au possible, Lena est rapidement la cible des railleries et Ethan se met lui-même au ban de la société en prenant sa défense, reconnaissant en elle la fille de ses rêves et s'y sentant intimement lié. D'ailleurs, un lien étrange se développe rapidement entre eux et ils s'aperçoivent qu'ils peuvent communiquer par télépathie et qu'ensemble ils ont de surprenantes visions au contact d'un médaillon. Ethan sera cependant confronté à beaucoup de nouvelles réalités aux côtés de Lena et il devra accepter que le monde dans lequel il a toujours vécu n'est pas celui qu'il croyait. Lorsque les Incubes et les Sorcières apparaissent, bien des choses volent en éclat. Sans compte que Lena est une Élue et qu'elle découvre à peine l'étendue de ses pouvoirs. En tant que simple Mortel, Ethan fera tout son possible pour l'aider à traverser l'épreuve qui l'attend le soir de son anniversaire. En effet, lors de sa seizième lune, Lena sera Appelée et elle craint fort être une Ténèbre plutôt qu'une Lumière.

Le narrateur de ce roman ancré dans la réalité étatsunienne conservatrice est masculin et il évite donc les questionnements existentiels et l'avalanche de détails. L'amour est un thème très présent dans le roman, mais il n'est pas au centre de l'intrigue. C'est plutôt les idées de quête de soi et de ses origines, la méfiance face aux étrangers, le repli vers les traditions et la lutte entre le Bien et le Mal qui se partagent l'avant-scène, le tout rendu plus léger par de petites touches d'humour bien placées.

Côté style, certains sauts dans le passé viennent pimenter le récit et la poésie de Lena ajoute aussi une dimension lyrique au récit d'Ethan.

Mon avis

Le nouveau Twilight? C'est ainsi que le vend la maison d'édition et c'est ce qui m'a accrochée parce qu'avec le tabac qu'a fait la série de Stephanie Meyer, je ne voulais pas rater le bateau, mais...

En vérité, il a fallu que je m'y reprenne à trois fois pour réussir à entrer suffisamment dans l'histoire et avoir envie de tourner les pages. C'est vers la 75e page que le plaisir a commencé. Il faut donc persévérer, ce qui est rare dans ce genre de livres où les auteurs ont tendance à faire entrer le lecteur dans le feu de l'action très rapidement. Dans ce cas-ci, le début ne laisse pas du tout entrevoir tout l'aspect fantastique abordé plus loin et le style est plus réaliste.

Cependant, une fois plongée dans l'histoire, j'ai apprécié le récit bien ficelé et j'ai trouvé l'intrigue originale. Il est rare qu'une histoire d'amour soit racontée par la voix d'un garçon et ce choix est intéressant. J'ai aimé découvrir la réalité de Gatlin et ses adolescents clichés par les yeux d'Ethan. Il donne des détails et laisse sentir ses émotions, mais j'ai l'impression que c'est tout de même plus direct qu'avec un narrateur féminin.

Finalement, j'ai beaucoup aimé les personnages secondaires qui apportent beaucoup au récit. En tête de liste, le personnage de Marian Ashcroft,la bibliothécaire qui s'exprime en citationset celui de Macon Rawenwood qui redécore son manoir au gré de ses envies et qui est si sympathique malgré son étrangeté...à moins que ce ne soit grâce à elle.

635 pages denses pour ce premier tome et la table est drôlement bien mise pour la suite de la série.

Pour lire les premières pages: le site officiel de 16 lunes

Si vous avez aimé, vous pourriez aussi être tenté par Comment se débarasser d'un vampire amoureux

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 13 mars 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

16 lunes
Kami Garcia et Margaret Stohl
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
16 lunes
Kami Garcia et Margaret Stohl