L'amour à mort

 
  • Sophie Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie Sophie a apprécié ce livre
Le soir de son seizième anniversaire, Juliette fait l'amour pour la première fois avec le garçon dont elle est amoureuse depuis longtemps et qui vient de la remarquer. Elle lui demande de mettre un condom, mais devant son refus elle n'insiste pas trop de peur de le perdre et accepte d'avoir une relation sexuelle non-protégée. Ils se fréquentent un moment, mais elle se rend vite compte que Pascal se drogue et préfère s'éloigner. Il est cependant trop tard car, six mois plus tard, le nouvelle tombe : Pascal lui a transmis le VIH.

Le roman explique comment Juliette accepte la nouvelle, comme elle la communique à son entourage et comment elle fait face aux préjugés et au rejet, toujours présents même en 2011. Parce que la vie ne s'arrête pas lorsqu'il y a diagnostic de VIH et qu'après la rage et la honte, il faut relever la tête et continuer à vivre, ce que fera Juliette, pourchassant le spectre de sa maladie et repoussant les limites qu'elle-même s'était mise à l'annonce de sa maladie.

Ce roman a déjà paru en 1997 aux éditions SDMI, mais il a été complètement réécrit pour être actualisé dans cette version. C'est un livre réaliste qui vise à faire connaître davantage la réalité de la vie avec le VIH chez les adolescents, l'auteure s'étant inspirée de ses rencontres avec des adolescents atteints de la maladie pour décrire les réactions et les actions de Juliette. La narration au « je » permet une plus grande intimité avec le personnage et l'accès à ses moindres pensées. Le vocabulaire est accessible, même très propre pour une adolescente de seize ans. Le récit est entrecoupé de conversations msn durant lesquelles Juliette et ses amis utilisent le langage sms, mais cela reste facilement compréhensible. 

Mon avis

C'est une problématique pertinente qu'il est nécessaire d'aborder (il est vrai que les jeunes d'aujourd'hui semblent en savoir moins sur le sujet qu'il y a quelques années), mais j'avoue avoir parfois eu  l'impression qu'on avait transformé un dépliant explicatif sur les étapes suivant l'annonce de la maladie en roman. Cependant, il faut avouer que si on est touché par ce drame, le roman donne beaucoup d'informations et pourra peut-être éviter des erreurs puisqu'il est basé sur des rencontres et des témoignages de gens ayant vraiment vécu cette épreuve.

Une autre chose qui me fait hésiter, c'est le côté un peu trop parfait du monde de Juliette. Cette adolescente très mature (malgré son manque de jugement flagrant au moment de la contamination) ressemble à une enfant lorsqu'elle parle avec ses parents et ses révoltes me semblent un peu faibles. Peut-être est-ce à cause du caractère très affirmé des adolescentes que je côtoie, mais cela ne m'a pas semblé très réaliste.

Il n'empêche que, malgré mes réserves, ce roman, comme les autres parus dans la collection Tabou des Éditions de Mortagne et dans la collection Parkour des Éditions de la courte échelle, touche un sujet d'actualité et est tout indiqué pour transmettre de l'information. 

Merci aux Éditions de Mortagne pour le roman et à Corinne De Vailly pour les réponses à mes questions! 

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 20 mars 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'amour à mort
Corinne De Vailly
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Corinne De Vailly (20.03.11 à 15 h 50)

Bonjour Sophie
Merci pour la critique. Toujours intéressant de voir comment les autres perçoivent notre univers.
Effectivement, ma Juliette est une jeune fille douce, propre et non rebelle, vivant dans une famille agréable. Et c'est délibéré. Je voulais démontrer que ça n'arrive pas qu'aux autres et surtout pas juste aux jeunes filles révoltées et survoltées.
Quant aux infos sur le sida, j'ai aussi choisi d'en mettre plus que pas assez: la plupart des jeunes n'y connaissent rien et certains m'ont même avoué n'avoir eu leur information que par mon roman, d'où le choix de bien expliquer les choses, de façon réaliste et documenté.
Bonne lecture à tous et vos commentaires sont toujours appréciés. Corinne
Clémence (04.06.14 à 01 h 10)

J'ai adorée la lecture de ce roman. Il est très éducatif mais touchant. Je le recommande.
namira (23.02.15 à 20 h 39)

c'est vraiment un livre parfait pour les adolescent de maintenanr car aucune d'eux de protege maintenant se livre est fait pour les adolescents cela a vraiment du logique

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'amour à mort
Corinne De Vailly