.38

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a apprécié ce livre

Jonas n’aurait jamais dû prendre ce revolver. Il sentait bien que c’était une mauvaise idée quand il est allé le chercher après avoir assisté à une fusillade, comme il savait qu’il ne devait pas en parler à Kamal, son ami étant parfois un peu trop intense. Mais voilà, les choses se sont déroulées rapidement et quand Jonas se rend compte que tout ça tourne mal, il est déjà trop tard.

Bali Ray offre un roman coup de poing avec .38, parlant de gangs de rue, d’amitié, d’escalade de la violence, de remords. Très bref et écrit dans un vocabulaire accessible, le roman peut rejoindre tous les lecteurs, mais s’adresse aux adolescents de 14 ans et plus à cause de ce qui est évoqué entre ses pages. 

Mon avis

La couverture annonce déjà la couleur du récit. En effet, un revolver est au centre du récit, entrainant une escalade de violence que Jonas n’avait pas prévue. Mais c’est plus que ça, notamment parce que le personnage principal n’est pas celui qui entre dans cette spirale et se pose davantage comme observateur.

En achetant ce roman percutant, Bayard Canada a voulu le transposer totalement à Montréal. Bien qu’anglais au départ, le décor devient donc celui de Montréal-Nord et le récit colle parfaitement à ce coin où il y a en effet des gangs de rues. Les lecteurs de la métropole pourront donc facilement reconnaitre les lieux, se projeter dans les situations.

L’histoire est brève, mais directe, Bali Ray allant au cœur des choses. Que peut-il se produire quand on a un fusil, quand tout à coup on a un sentiment d’invincibilité alors que jusqu’ici on était celui qui fuyait pour éviter les coups?  Jusqu’où peut-on aller? En tant qu’ami, quand doit-on intervenir? Et comment?

On ressort de cette lecture un peu essoufflé, mille questions en tête. Si l’ensemble aurait pu être un peu plus long et la psychologie des personnages plus fouillée, l’auteur touche à l’essentiel et fait réfléchir tout en réussissant à ne pas tomber dans la morale.

En bref? Un roman réussi, d’actualité, qui reste en tête…

Pour lire le premier chapitre, c'est ici !

Merci à Bayard Canada pour le roman et à Pierre-Alexandre Bonin pour la révision!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 28 septembre 2015.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

.38
Bali Rai
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Blade - Embusqué
Blade - Embusqué
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
.38
Bali Rai