Là où tombent les anges

 
  • Patrick Isabelle a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Patrick Isabelle a adoré ce livre
Billet rédigé par Patrick Isabelle, auteur et libraire

À l’été 1912, Solange, une jeune fille âgée de dix-sept ans, décide se s’enfuir de sa campagne natale pour se libérer de l’emprise qu’exerce sur elle son père alcoolique et violent. À Paris, elle retrouvera son amie d’enfance, Lili, qui vit sur la corde raide, et rencontrera Clémence à l’atelier de couture où elle travaille. Chanteuse de cabaret, l’adolescente court les bals huppés avec ses amies et vivra, un bref instant, au rythme effréné de la Ville lumière. C’est au cours d’une de ces soirées que Solange rencontrera Robert, celui qui deviendra rapidement son mari.

Mais Robert n’a rien du charmant personnage de qui elle était tombé amoureuse. D’une jalousie extrême, il la privera de sa liberté nouvelle, ne la laissant sortir que pour l’accompagner lors de ses sorties mondaines. Prisonnière de ce mariage malsain, Solange devra s’occuper d’Emma, la tante de son mari, une vieille femme acariâtre et aussi méchante que son neveu. Puis la guerre éclate et Robert est appelé au front. Solange retrouvera peu à peu le goût de vivre. Alors que les hommes ont déserté la ville, les jeunes femmes, libérées de la domination des hommes, devront s’affranchir de leur nouvelle réalité et tenter de survivre aux dures conditions de vie et de travail.

Rencontre improbable entre Jane Austen et Ken Follett, « Là où tombent les anges » est un roman qui plaira certainement aux jeunes filles, mais aux garçons aussi. Truffé de références littéraires et de bribes d’histoire, ce livre s’adresse à un lectorat avancé et averti.

Mon avis

Il m’a fallu faire preuve de patience au début du roman. J’avais l’étrange impression que l’auteure me prenait par la main et m’emmenait vers les clichés dont ce genre de romans sont généralement bourrés. Mais j’ai vite été happé par l’histoire de ces trois (voire quatre si on compte la tante Emma qui devient rapidement attachante) femmes auxquelles la vie ne sourit pas toujours. Charlotte Bousquet a créé des personnages plus vrais que nature et raconte leurs récits avec une fluidité cinématographique.

Je n’avais pas lu beaucoup de livres qui se déroulaient durant la Première Guerre mondiale et j’ai été agréablement surpris. L’Histoire s’invite dans ce roman comme personnage, plus que comme décor. À travers celle-ci, nous assistons à l’affranchissement des femmes et au début du féminisme à une époque où la société n’a encore que peu d’estime pour la gent féminine. C’est fascinant et inspirant.

L’écriture est remarquable, malgré la présence de petits détails, souvent superflus. Une fois accroché, impossible de déposer cette fresque incroyable qui prend sa source dans une réalité qui nous semble si lointaine et qui, pourtant, est toujours d’actualité. « Là où tombent les anges » est un roman formidable sur l’amitié, la résilience et le courage de ces femmes qui ont bâti le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Patrick Isabelle le 17 octobre 2015.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Là où tombent les anges
Charlotte Bousquet
Patrick Isabelle a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Vie au bout des doigts (La)
Vie au bout des doigts (La)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Amélia R. (11.03.17 à 17 h 35)

Ce récit, porté par plusieurs voix, traverse différentes couches de la société parisienne de la Première Guerre mondiale (1912/1918). Solange, qui ne sent à sa place nulle part, est le personnage parfait pour témoigner de cette société puisque elle a occasion de fréquenter toutes sortes de milieux. Si elle a échappé à la misère, le bonheur l'a aussi laisser tomber. Pourtant, grâce ou à cause de son drame personnel, elle finira par se faire le porte-voix des femmes qui, elles, ont connu le pire lors de cette période trouble de l'Histoire. La narration est plurielle. Elle va et vient entre un narrateur omniscient très proche de Solange et de nombreux échanges épistolaires qui donnent une voix à plusieurs des amies de celle-ci ainsi qu'à un ou deux hommes envoyés au front. Très beau roman qui comporte malgré tout quelques longueurs et qui fera peut-être enrager certaines jeunes lectrices devant le drame de Solange ou alors qui leur fera apprécier le chemin parcouru par les femmes d'hier à aujourd'hui.

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Là où tombent les anges
Charlotte Bousquet