Guatemala, Québec ou l'impossible rencontre

 
  • Sophie n'a pas vraiment aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Guatemala, Québec ou l'impossible rencontre
  • Auteur : Sylvie Desrosiers
  • ISBN : 9782895797340
  • Éditeur : Bayard Canada
  • Année de publication : 2016
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : École, Adolescence, Préjugé
Sophie n'a pas vraiment aimé ce livre

Les élèves d’une prestigieuse école privée ne peuvent aller faire leur stage communautaire au Guatelama suite à une crise politique. Qu’à cela ne tienne, bien déterminés à vivre une expérience différente, certains proposent plutôt un voyage culturel… à l’autre bout de la ville. C’est ainsi que les cinq participants se retrouveront dans un quartier pauvre dans des familles d’accueil surprenantes, certaines étant tout simplement dysfonctionnelles, bien obligés de remettre en question leur mode de vie, leur mode de pensées et leurs préjugés face à ceux qui les accueillent… motivés par la promesse d’un A dans leur cours de français. Le choc sera pour le moins intense.

Roman bâti autour d’une galerie de personnages bien différents les uns des autres, Guatemala, Québec ou l’impossible rencontre met en évidence les différences, et les ressemblances, entre les riches élèves d’une école privée et ceux, beaucoup plus défavorisés, d’une école publique. Rythmée par les changements de narration, l’histoire peut rejoindre tous les lecteurs.

Mon avis

La couverture est attirante et la prémisse, intéressante, il est vrai que parfois le milieu public et le milieu privé sont vraiment deux solitudes et que, trop souvent, les élèves de l’un ou de l’autre ont des préjugés tenaces envers ceux qu’ils ne fréquentent pas. Cependant, le récit manque de nuances et, finalement, pourrait renforcer les aprioris. L’auteure dit à la fin du roman que les personnages qu’elle a mis en scène sont inspirés de rencontres réelles. On imagine que ce sont les plus marquantes, mais on se retrouve avec une multitude de clichés, de celui qui ne sait pas parler au public aux blasés qui prennent de la drogue au privé en passant par la snob, l’engagée, etc., chacun des personnages étant souvent réduit à une seule caractéristique. Il va falloir beaucoup d’autodérision, tant du côté des élèves du privé que de ceux du public, pour lire ce livre puisque leur image n’est pas reluisante. Il est vrai qu’avec une aussi large galerie de personnages il faut s’assurer que le lecteur puisse les reconnaitre et que certains évoluent au fil du récit, mais ils sont trop pour qu’en si peu de pages on puisse vraiment dépasser les premières impressions. Dommage, car il y avait de la matière dans cette prémisse et certaines scènes sont très chouettes en plus d’offrir des pistes de réflexion, de mettre en lumière des façons de penser ou d’agir dans lesquelles les lecteurs peuvent se reconnaitre.

Merci à Bayard Canada pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 29 mars 2016.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Guatemala, Québec ou l'impossible rencontre
Sylvie Desrosiers
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

La Cache, Tome 1 - L'Effet jus d'orange
La Cache, Tome 1 - L'Effet jus d'orange
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

andré (17.04.16 à 01 h 51)

Malheureusement, moi qui aie lu le livre, je peux lire ici dans vortre commentaire de la fausse information. Vous avez le droit à votre opinion, comme j'ai droit à la mienne, le probleme n'est pas là. Je voulais tout simplement vous faire remarquer que "Hochelaga-Maisonneuve" n'est jamais mentionner dans le roman et aucune "vente de drogue" n'est aussi mentionnée. Je ne sais pas pour vous, mais quand je décide de parler de quelque chose (ici un roman) j'essaie de bien le connaître ou bien de l'avoir lu dans son ensemble.

Réponse de Sophie: Tous les romans mentionnés ici sont lus au complet. Les mentions Hochelaga-Maisonneuve (peut-être pas nommé mais clairement identifié dans le récit) et la "vente" de drogue ont été retirés.

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Guatemala, Québec ou l'impossible rencontre
Sylvie Desrosiers