La dérive du cornichon

 
  • Geneviève Bossé a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a aimé ce livre
Billet rédigé par Geneviève Bosse, enseignante

Attention, ce livre est le deuxième de la série. Ne gâchez pas votre plaisir et commencez par le premier : Le supplice du cornichon !

Tout va bien dans la vie de Damien Saint-Hilaire : à 16 ans, il a une blonde, un travail à temps partiel qui lui permet de payer son forfait de cellulaire et il s’apprête à vivre une fin de semaine de rêve. En effet, Damien, Emma et des amis vont passer le weekend au chalet du beau-père de Sandrine. Ce n’est pas le ski qui excite l’adolescent, mais plutôt la chance de passer la nuit avec son amoureuse. Toutefois, tout ne se déroule pas comme prévu et au retour, après une conversation houleuse, Emma change son statut Facebook pour indiquer qu’elle n’est plus en couple. Damien doit reconquérir sa belle et cela ne sera pas de tout repos, d’autant plus que Léo lui en veut et que leur père semble toujours sur son cas.

Écrit dans un style sans artifice, La dérive du cornichon se lit d’un seul coup. Tout est dans la simplicité et c’est ce qui rend la lecture accessible aux lecteurs débutants. Les plus vieux ne sont cependant pas en reste, car certaines subtilités se cachent dans le propos, surtout dans les dialogues.

Mon avis

J’avais adoré Le supplice du cornichon et mes attentes étaient grandes pour le deuxième tome. Heureusement, la plume d’Annie Dubreuil est toujours aussi efficace et l’humour qu’on y retrouve contribue énormément à la réussite de ces deux livres. Damien a vieilli, mais le cornichon n’est jamais bien loin, il est encore aussi maladroit et la vie se charge de lui rappeler. Son côté gaffeur ne lui laisse aucun repos et mettra même sa relation amoureuse en péril. J’aurais pris un peu plus d’Igor et de Léo, car ils sont des personnages uniques qui contribuent, eux aussi, à cette histoire où chacun y va de ses conseils. Les attitudes et les comportements de ces adolescents en quête de réponse représentent bien cette période pas toujours facile. Ce genre de roman me plait particulièrement parce que l’humour demeure un excellent moyen d’aborder des situations parfois difficiles à gérer. Par contre, je trouve qu’il était légèrement moins présent dans le deuxième tome, contrairement au premier où j’ai eu l’impression que c’était un feu roulant de situations rocambolesques. Il n’en reste pas moins que La dérive du cornichon est un roman à mettre entre les mains des adolescents, surtout ceux qui manquent de confiance en eux. Si Damien peut réussir, la porte est ouverte à tous ceux qui doutent d’eux-mêmes.

Merci aux éditions Hurtubise pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 18 octobre 2016.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La dérive du cornichon
Annie Dubreuil
Geneviève Bossé a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Jeanne Moreau a le sourire à l'envers
Jeanne Moreau a le sourire à l'envers
Maux d'Ambroise Bukowski (Les)
Maux d'Ambroise Bukowski (Les)
On est tous faits de molécules/Nous sommes tous faits de molécules
On est tous faits de molécules/Nous sommes tous...
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La dérive du cornichon
Annie Dubreuil