Ma dernière chance s'appelle Billy D.

 
  • Sophie a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a adoré ce livre

Dane Washington n’est pas une mauvaise personne. Il réussit bien à l’école et aide sa mère à la maison, mais il ne sait pas contenir sa colère et, quand ses poings le démangent, il frappe. Encore une bagarre et il est exclu de l’école… du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’il rencontre Billy D., son nouveau voisin, un adolescent trisomique qui, lui, ne sait pas se défendre. En lui servant d’ambassadeur au lycée, Dane remonte se cote de popularité auprès du directeur. Mais Billy D. n’a pas l’intention de se contenter d’un garde du corps et espère bien que Dane l’aidera à retrouver son père…

Erin Lange touche à l’universel avec ce roman qui parle de différence, mais aussi de famille, d’espoir et de résilience. Bien que davantage psychologique que dans l’action, l’intrigue est rythmée par le mystère qui entoure la disparition du père de Billy D. et convient aux lecteurs intermédiaires et avancés.

Mon avis

Oh, quelle lecture réjouissante que celle-ci ! D’abord, il y a la plume, fluide et agréable, d’Erin Lange. L’auteure va à l’essentiel tout en parsemant le récit de détails qui viennent l’enrichir, particulièrement avec les personnages secondaires. Puis il y a l’histoire elle-même, qui se dévoile en plusieurs couches. D’abord le récit entourant Dane, un adolescent qu’on découvre fort courageux au fil des pages, mais qui n’arrive pas à gérer sa colère et utilise ses poings pour faire passer ses messages. Puis l’arrivée de Billy D. avec toute sa naïveté, sa gentillesse (mais aussi son côté manipulateur!), sa façon d’être lui-même, peu importe les circonstances, mais aussi sa quête, celle de son père, disparu, qui lui a laissé des indices indéchiffrables dans un atlas. Et cette quête réveille celle de Dane, qui ne sait pas non plus qui est son géniteur et qui se heurte au silence de sa mère (une femme qui encadre des billets de loterie gagnants pour conserver sa chance, détail délectable) chaque fois qu’il ose aborde le sujet. Leur duo atypique fera aussi la rencontre de Seely, jeune femme douée en mécanique et en l’art de lire les cœurs, qui cimentera cette amitié improbable. Ensemble, ils vivront plusieurs déceptions, mais aussi de grands moments.

On passe par toutes les émotions au fil de cette lecture, mais on est surtout touchés. Erin Lange arrive à très bien rendre ce que vit Dane, la « démangeaison » dans ses mains, son incapacité à la contrôler, tout ce qu’il vit au quotidien et avec elle on découvre une autre facette de la violence. Et avec Billy D., on découvre aussi la trisomie sous un nouvel angle, pas celui de la pitié, justement, simplement celui de la différence. Et si c’est Dane le plus intelligent, Billy D. est sans aucun doute le plus rusé et sait mener son nouvel ami là où il le veut bien… du moins jusqu’à cette finale, marquante, à la hauteur de l’aventure proposée. Un grand livre.

Merci à l'école des loisirs pour le roman et à Pierre-Alexandre Bonin pour la révision du billet!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 2 août 2017.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Ma dernière chance s'appelle Billy D.
Erin Lange
Sophie a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Boulevard (Le)
Boulevard (Le)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Ma dernière chance s'appelle Billy D.
Erin Lange