Le dernier camelot

 
  • Geneviève Bossé a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a aimé ce livre

Chaque matin, à l'aurore, Joe distribue le journal dans le quartier. Chaque matin, sa petite sœur Lili l’attend près de la fenêtre. C’est Visine, une vieille dame habitant dans le même immeuble, qui s’occupe des deux enfants depuis que leur mère est décédée. Un jour, le quotidien de Joe bascule : Visine doit être hospitalisée. C’est le cœur à l’envers qu’il se rend à l’hôpital pour visiter la vieille dame. Cette dernière remet un premier objet au garçon, un vieux coupe-papier, et lui confie une mission, celle de le redonner à son propriétaire. C'est le début d'une histoire rocambolesque : Joe est transporté dans le passé, en 1937, où il rencontre différents personnages. En effet, chaque fois que Visine lui remet un objet, l’adolescent fait un voyage dans le temps.

Simplicité, sensibilité et humour forment un ensemble parfait dans ce roman. Les thèmes choisis par l'auteure, l'enfance et l'amitié, entre autres, contribuent eux aussi à créer un équilibre tout à fait réussi. Par ailleurs, la présence de nombreux dialogues et de plusieurs notes en bas de page plaira aux jeunes lecteurs.

Mon avis

« Il y a des gens qui tirent leur bonheur de celui des autres. Visine en était. »

Encore une fois, Marie-Renée Lavoie offre un roman rempli de douceur et de lumière. Il est impossible de ne pas s’attacher à Joe, l’adolescent de 13 ans qui voit son quotidien bouleversé lorsque Visine doit quitter son appartement pour l’hôpital. Le lien d’attachement entre la vieille dame et le garçon constitue le cœur de l’histoire. En effet, cet amour presque filial fait réfléchir à la fragilité de la vie. D’ailleurs, chaque fois que Joe retourne dans le passé, il est confronté à un évènement ou à une situation difficile (pauvreté, maladie). Heureusement, il est capable de changer l’avenir, et ce, pour le meilleur. La réalité des écoles de rang ou des chantiers de bucherons fascinent d’ailleurs le garçon et il ne comprend pas toujours les faits et gestes des gens qu’ils croisent. Lors des passages se déroulant dans les années 30, l’auteure a ajouté des informations historiques à propos de la situation économique ou encore des précisions au sujet de certaines expressions typiquement québécoises! Une facette intéressante pour les lecteurs férus d’histoire. En prime? Une superbe première de couverture illustrée par Julie Rocheleau.

Merci aux éditions Hurtubise pour le roman! 

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 22 février 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le dernier camelot
Marie-Renée Lavoie
Geneviève Bossé a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le dernier camelot
Marie-Renée Lavoie