Le pacte d'Emma

 
  • Pénélope Roussy a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Pacte d'Emma (Le)
  • Auteur : Nine Gorman
  • ISBN : 9782226397799
  • Éditeur : Albin Michel
  • Année de publication : 2017
  • Nombre de pages : 397 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 15 ans et plus
  • Genre : Romance fantastique
  • Mots-clés : Maladie, Mort, Vampire, Amour
Pénélope Roussy a aimé ce livre
Billet rédigé par Pénélope Roussy, libraire

Emma, une jeune femme de 21 ans, est atteinte d’une maladie neurodégénérative qui ne lui laisse que peu d’espoir. Habitant New York depuis quelques mois avec son frère comme seul repère, elle se cantonne dans une vie tranquille et solitaire. Jusqu’au jour où, à la sortie d’un bar, elle croise le chemin d’un mystérieux jeune homme au fond d’une ruelle. Ce même homme qu’elle recroisera de nouveau lors d’un entretien d’embauche quelques jours plus tard. Sa surprise face à ces retrouvailles n’est rien à comparer au souvenir refoulé de leur première rencontre et de ce qu’elle pense avoir vu. Car la maladie d’Emma joue des tours à sa mémoire et la jeune femme ne sait pas si elle peut faire confiance à ses yeux. Sauf qu’Andrew Anderson cache un secret… un secret qui pourrait permettre à Emma de faire un pied de nez à la mort si la mort ne s’empare pas d’elle d’abord.

Nine Gorman entraine le lecteur dans un récit intriguant aux accents fantastiques où la réalité, la maladie, la mort et la rédemption valsent dans un tourbillon enivrant. Ce roman s’adresse aux bons lecteurs étant donné la complexité de la narration et aux lecteurs avisés puisqu’il y a notamment quelques scènes de situations explicites.

Mon avis

« Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte, je risquais seulement ma vie, mais c’et ma raison qui est en train de s’envoler. Je l’ai embrassé, mais ce n’est pas ce qui est le plus déraisonnable. Ce qui l’est, c’est que j’ai aimé ça. »

Sur la quatrième de couverture d’une jolie couleur bleu où l’on peut admirer le profil d’une jeune fille sage, ces quelques lignes me narguent, ne laissant rien transpirer de l’histoire que le livre contient. Une recherche rapide sur internet m’apprend que le Pacte d’Emma a d’abord été publié en feuilleton sur la plateforme d’écriture Wattpad par une jeune booktubeuse friande de romances fantastiques de vampires. Il ne m’en fallait pas plus pour me laisser tenter.

Si elle ne réinvente pas le genre, l’écriture de Nine Gorman est addictive. Son roman tire allègrement des influences de Twilight, Journal d’un vampire et même Cinquante Nuances de Grey sans les aspects les plus sulfureux. Par ailleurs, sa narration à la première personne sert bien le récit. On est mis au parfum rapidement de la situation particulière d’Emma, aux prises avec les effets de sa maladie neurodégénérative qu’elle a ironiquement appelé Becky (elle souffre du syndrome de Beckington, une maladie imaginaire ressemblant à la maladie de Huntington). D’ailleurs, l’auteure exploite bien les effets de la maladie d’Emma pour détourner l’attention du lecteur; son héroïne souffre de trouble de mémoire et d’hallucinations et l’ambiguïté maintient le lecteur dans l’incertitude de ce qui est vrai du faux. La maladie devient un personnage à part entière semblant toujours avoir une longueur d’avance sur le lecteur. Le rythme du roman est rapide et se développe avec un nombre restreint de personnages créant un effet de vase clos. Emma nous est présentée comme une jeune femme très réservée, timide et peu entreprenante. Sa rencontre avec Andrew et de son frère devient un catalyseur. Emma se dévoile peu à peu, flirte avec le danger faisant fi des conséquences. Elle est prête à tout pour vaincre Becky, même si elle doit passer un pacte avec le diable ou, le cas échéant, un vampire. Ici, la nature vampirique d’Andrew ne représente qu’un remède possible pour Emma et cet aspect fantastique est très peu exploité dans le déroulement du récit. D’ailleurs, Nine Gorman soulève plus de questions qu’elle donne des réponses et le lecteur reste sur sa faim après avoir tourné la dernière page en ne demandant qu’une chose : à quand la suite? Heureusement, nous n’attendrons pas très longtemps, car la suite de ce dyptique est annoncée pour cette année.

Un seul petit bémol très personnel a diminué mon plaisir : j’aurais apprécié un avertissement éditorial à propos contenu mature sur la quatrième de couverture. Considérant que l’héroïne est une jeune adulte de 21 ans s’engageant dans une relation intense avec son patron et les scènes explicites sont présentes, je ressens un malaise à mettre ce livre entre les mains de lectrices au seuil de l’adolescence.

Merci à Albin Michel jeunesse pour ce roman.

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Pénélope Roussy le 13 mars 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le pacte d'Emma
Nine Gorman
Pénélope Roussy a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le pacte d'Emma
Nine Gorman