Qui ment?

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Ils sont cinq en retenue de jour-là. Cinq à clamer leur innocence, arguant que quelqu’un a délibérément mis un portable dans leur sac durant le cours afin qu’ils se fassent prendre. Ils sont cinq, mais seulement quatre survivront. Et comme Simon semble avoir été délibérément empoisonné, ils sont désormais quatre suspects. D’autant plus que Simon tenait un blog sur lequel il dévoilait les secrets de tout et chacun à l’école et qu’il préparait un article sur eux, dévoilant la tricherie de l’une, l’homosexualité de l’autre, l’adultère de la troisième et la prise de stéroïde du dernier. Qui était prêt à tuer pour éviter de voir sa vie voler en éclats ? Bronwyn, Cooper, Addy ou Nate ?

Avec ce roman en forme de casse-tête, Karen M. Macmanus entraine ses lecteurs dans une histoire dont les apparences sont trompeuses et qui parle d’homosexualité, de pression de performance, de mensonges, de malêtre. Rythmé par l’alternance des versions, chacun chapitre s’intéressant à un personnage différent, le roman est tout de même complexe et s’adresse aux lecteurs avancés et assez âgés, l’intrigue visant clairement les 14 ans et +.

Mon avis

C’est le genre de récit qui entraine un débranchement de cerveau : l’intrigue est si prenante qu’on y entre complètement, perdant un peu notre esprit critique en chemin. Avec le recul, je vois les clichés et les déjà-vu (un air de Gossip girl, d’ailleurs), mais sur le coup, j’étais juste curieuse. De savoir qui avait fait le coup au départ, puis de voir comment chacun allait se dépêtrer avec sa vie qui volait en éclats, puis de les voir se rapprocher, s’entraider, eux qui ne vivaient pas dans les mêmes sphères. Les quatre personnages ne sont pas tous aussi attachants, certains sont même un peu énervants (coucou Addy), mais ils ont tous de multiples facettes qui se dévoilent au fil des pages : ils sont consistants. Par ailleurs, leur trajectoire est bien définie et chouette à suivre, on les voit évoluer au fil des rebondissements. J’ai donc dévoré le récit en quelques heures pour arriver à cette finale que, à mon plus grand bonheur, je n’avais pas du tout devinée. C’est le coup de maitre de ce récit et ça l’ancre pleinement dans l’actualité. Sur ce, je me tais, je ne voudrais pas trop en dire…  

Merci aux éditions Nathan pour le roman et à Pierre-Alexandre Bonin pour sa révision du billet!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 3 mai 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Qui ment?
Karen M. McManus
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Qui ment?
Karen M. McManus