L'Académie des âmes abîmées

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a apprécié ce livre

Après avoir subi de nombreuses humiliations, Lana sombre encore plus profondément quand elle se fait agresser sexuellement par un groupe de garçons de son école. Alcoolique, sa mère est incapable de prendre soin d’elle et l’adolescente est prête à en finir lorsque deux agents entrent dans sa chambre.

Dylan, lui, est enfermé dans la grange depuis plusieurs jours et affamé par son père, un homme brutal qui semble lui en vouloir pour une raison particulière. Seul de la fratrie à subir ses foudres, le garçon est illettré, désespéré, quand deux agents viennent à sa rescousse.

Qui est cette Académie qui semble avoir pour mission de sauver les jeunes adolescents aux prises avec de terribles drames ? Et comment « réparer » ceux qui ont été si abimés par la vie ?

Avec ce roman qui mélange différentes influences et semble faire des clins d’œil à de nombreuses œuvres, de X-Men (mais sans les pouvoirs) à Jane Austen, Thierry Cohen s’adresse aux lecteurs adeptes de positivisme qui n’ont pas peur de l’action et des sentiments amoureux. Assez complexe, il convient aux lecteurs intermédiaires et avancés.

Mon avis

Attention, sa couverture l’annonce bien, malgré un début très sombre où il est question de maltraitance sévère et de viol collectif en plus de référence à l’embrigadement (donc on vise clairement des lecteurs avisés), L’Académie des âmes abimées est un roman résolument positif qui nous amène à jeter un regard plein d’espoir sur notre monde. Et si, peu importe tout ce qu’on traversait, on pouvait s’en sortir ?

Mettant l’accent sur l’évolution de ses personnages, Thierry Cohen invente une école où on croit que les élèves peuvent s’en sortir et le lecteur assiste à la véritable renaissance des personnages, même si, pour cela, ils doivent affronter plusieurs de leurs démons. L’auteur met toutefois l’emphase sur la confiance et soi, l’estime et soi et l’amitié. Difficiles d’en dire plus sans gâcher les surprises. Disons simplement que la pessimiste en moi a parfois trouvé que c’était un peu gros, mais en général c’est bien balancé.  

Merci aux éditions Plon pour le roman et à Pierre-Alexandre Bonin pour sa relecture du billet!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 29 mai 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'Académie des âmes abîmées
Thierry Cohen
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'Académie des âmes abîmées
Thierry Cohen