Les révoltés d'Athènes

 
  • Geneviève Bossé a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a aimé ce livre

Les Spartiates ont gagné : ils règnent maintenant sur Athènes, mais la ville des dieux croule sous les ruines. Pendant que les vainqueurs s’installent, le mécontentement se propage chez les citoyens, du moins ceux qui sont encore en vie. Blessée et affamée, la population craint les nouveaux dirigeants, mais en même temps, elle a soif de liberté et de justice. Parmi les survivants, il y a Héraclios, âgé de 23 ans, qui désire plus que tout venger la mort de son père et de son oncle. Il sait qu’il possède un atout de taille : sa grande beauté peut lui ouvrir des portes. Mais même avec les sages conseils que lui procure Socrate, le jeune homme commet des erreurs. Il réussit tout de même à se faire des alliés et à user de stratégie pour arriver à ses fins.

L’histoire romancée d’Héraclios est basée sur de vrais évènements qui se sont produits à l’époque de la Grèce antique et certains personnages ont réellement existé. La narration à la première personne permet au lecteur de suivre les péripéties vécues par le héros.

Mon avis

Le défi était grand pour Mathilde Tournier : écrire un récit qui se déroule pendant la Grèce antique tout en lui donnant une couleur moderne et actuelle. Bien qu’on sente tout de suite la présence du côté historique, le texte et les dialogues, contemporains, se fondent très bien à l’histoire d’Héraclios. On croit à ce jeune homme empreint de justice pour sa famille, sa ville et ses concitoyens. Les relations qu’il entretient avec Socrate, par exemple, sont crédibles et constituent un prétexte pour aborder la philosophie de façon simple et efficace. Le livre, qui compte 237 pages, ne présente pas le récit complexe entre les Spartes et les Athéniens. L’essentiel s'y retrouve, ce qui nous permet de comprendre le contexte politique. L’autrice mise sur les personnages et les sentiments qui les habitent. D’ailleurs, la bisexualité d’Héraclios est naturelle et représente bien cette liberté sexuelle présente à cette époque. Les allusions à ses choix sont subtiles, pas de passages explicites ou de détails superflus.

Bref, Les révoltés d’Athènes est un très bon roman pour s’initier à la Grèce antique. Les lecteurs débutants passionnés d’histoire seront comblés.  

Merci à Gallimard pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 1er juillet 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les révoltés d'Athènes
Mathilde Tournier
Geneviève Bossé a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les révoltés d'Athènes
Mathilde Tournier