Corde raide

 
  • Geneviève Bossé a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a apprécié ce livre

L’idée de déménager ne plait pas du tout à Fay, mais ses parents ont décidé d’aller vivre à Montréal et ainsi quitter Val-d’Or. L’adolescente de 16 ans, déjà sensible à l’anxiété, redoute aussi l’éloignement avec ses deux meilleurs amis. Les premiers jours dans sa nouvelle école constituent un défi pour Fay. Elle ne se reconnait plus : elle souffre d'insomnie, devient colérique pour rien et elle n’est pas capable d’évacuer le stress, d’autant plus qu’elle commence à croire que ses amis de Val-d’Or l’ignorent. Heureusement, elle rencontre Catherine avec qui elle partage ses inquiétudes. Cette dernière la convainc d’aller consulter la travailleuse sociale de l’école. Au fil des rencontres et des discussions, cette dernière explique à Fay qu’elle semble souffrir d’un trouble de personnalité limite. L’adolescente persiste à croire qu’elle va bien, mais les crises de colère, l’impatience et la méchanceté créent des tensions avec ses parents, avec Catherine et aussi avec Ulric, son nouveau petit ami.

Le roman Corde raide présente une thématique de santé mentale et toutes les conséquences de cette dernière chez la vie de celui qui en est atteint et de son entourage. Ponctué de nombreux dialogues qui assurent un rythme rapide et une compréhension facile du thème, le livre s’adresse à tous les types de lecteurs.

Mon avis

Les romans de la collection Tabou abordent des thèmes difficiles, mais qui touchent de près les adolescents, en particulier les filles. Le ton est donné dès les premières pages alors que le personnage principal est présenté et la problématique, exposée. C’est aussi le cas ici, avec Corde Raide. Le point fort de l’histoire de Fay, c’est que le trouble de personnalité limite est bien expliqué, et ce, par le biais des faits et gestes de l’adolescente. On voit tout de suite quelles peuvent être les conséquences de cette maladie mentale si elle n’est pas traitée. Outre le sujet, qui est intéressant, c’est surtout le personnage secondaire de Catherine qui se démarque. Directe, lucide et sensible, elle soutient Fay de manière inconditionnelle, mais elle ne s’empêche pas d’instaurer des limites quand son amie dépasse les bornes.

En bref, la recette « Tabou » est bien respectée, ce qui plaira aux amateurs de cette collection, mais pour les autres, le roman ne risque pas de répondre à leurs attentes.

Merci aux éditions de Mortagne pour le roman! 

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 17 juillet 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Corde raide
Stéphanie Perron
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Fugue (La)
Fugue (La)
Sortie de secours
Sortie de secours
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Corde raide
Stéphanie Perron

— Publicité —