Les loups ne se mangent pas entre eux

 
  • Jean-François Tremblay a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Jean-François Tremblay a aimé ce livre

À Rusic, dans un bled perdu de la nature sauvage de l’Alaska, vit Sloan avec son père et sa grande soeur. Depuis que sa mère est partie refaire sa vie ailleurs, l’adolescente ne supporte plus d’être seule, au risque de subir de grandes crises d’angoisse. Or, un soir, un peu pour la confronter à ses peurs, son père et sa sœur partent incognito à la ville pour refaire leurs provisions.

Hélas, c’est durant cette même nuit qu’une puissante tempête se lève. Plusieurs villageois ont quitté. Toutes les voitures sont parties. Les quelques résidents restants sont laissés à eux-mêmes. Malgré le blizzard, ceux-ci se réunissent. En plus de Sloan, il y a l’enseignant, M. Foster; Pilot, un garçon de 14 ans qui semble partager un secret traumatisant avec l’anxieuse adolescente; Elton, un enfant de 10 ans, Nash, le père de Pilot, aussi violent qu’imprévisible; et, finalement, Madame Wade, une vieille femme sage et renfermée. On cherche à contacter la ville, on cherche du carburant pour se chauffer, on cherche des balles pour les fusils, mais tout va de travers. En plus, madame Wade tombe dans les marches, se blessant grièvement avec une fourche. Visiblement, si les six abandonnés ne s'évertuent pas à gagner la rivière pour rejoindre la ville, ils risquent la mort. Mais est-ce bien sage de sortir dans la forêt pour une marche de plusieurs jours, en plein froid, en pleine tempête, et alors que les loups, privés de gibiers par des nouvelles clôtures, rôdent autour et deviennent de plus en plus agressifs envers les humains?

Les loups ne se mangent pas entre eux est un suspens américain aux allures post-apocalyptiques écrit par Victoria Scott. Flirtant également avec les genre d’horreur et psychologique, il s’adresse aux lecteurs adolescents intermédiaires-avancés qui ne craignent pas les scènes affolantes en forêt ainsi que de nombreux allers-retours parfois nébuleux dans le temps.

Mon avis

Avec la relative minceur du roman, j’ai été surpris, dans les premières pages, de constater une écriture qui ne reste pas en surface. Chaque personnage du livre a ses propres démons, et la narratrice, en plus de prendre le temps pour explorer les siens, s’épand également sur ceux des autres. Les personnages sont complexes, et c’est à la petite cuillère que l’auteure alimente ses lecteurs des mystères de chacun. Cela contribue à installer un fort climat d’incertitude qu’apprécieront les amateurs de suspens.

Nonobstant l’importance accordée au passé et aux états d’âmes des six villageois en route dans la forêt, Les loups ne se mangent pas entre eux n’entretient pas de longueurs. Les passages concernant les relations entre Sloan et ses compagnons captivent autant que ceux, très nombreux, qui effraient. Souvent, ces scènes sont même complémentaires. Par exemple, le fait que Nash, le père de Pilot, soit si violent amène au groupe son lot de problèmes et de conflits durant l’expédition. Peut-on vraiment lui faire confiance, lui laisser un des deux fusils? – lui qui va jusqu'à risquer inutilement la vie de son fils et à lui dire, sous le coup de la colère, qu'il n'était pas désiré.

« Elle [madame Wade, l'ainée blessée] marche moins vite aujourd'hui, mais nous avons à peine mangé ce matin, pour essayer de rationner le peu de provisions qu'il nous reste. Pilot porte mon magnum .22 et moi je compte dans ma tête nos munitions, encore et encore.»

Et que dire des loups? Ils sont bons et beaux, mais aussi terrifiants et capables de violence, surtout lorsqu'ils doivent sauver leur peau. Ils traquent les humains, et réussiront à en faire disparaitre quelques-uns. Au premier degré, ils tiennent ici le rôle des méchants de ce suspens. Mais la morale est plus profonde. Comme se le demande Sloan, quelle différence reste-t-il entre eux et nous en situation de détresse?

Merci à Bayard pour le roman!  

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Jean-François Tremblay le 12 août 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les loups ne se mangent pas entre eux
Victoria Scott
Jean-François Tremblay a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les loups ne se mangent pas entre eux
Victoria Scott

Publicité