Hush, Hush

 
  • Sophie n'a pas vraiment aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie n'a pas vraiment aimé ce livre
Nora Grey n’a jamais été très attirée par les garçons malgré toutes les tentatives de sa meilleure amie Vee pour les attirer vers elle. Seulement, après un changement de place, Nora se voit obliger de travailler avec Patch, le nouvel adolescent ténébreux de son collège. Si elle n’arrive à lui soutirer aucune information sur lui-même, les connaissances que Patch possède sur elle laissent Nora bouche bée et elle sent aussitôt le danger l’entourer. Seulement, l’attraction ne respecte pas toujours les lois de la raison et, lorsque Nora se retrouve à être poursuivie dans le noir ou encore épiée alors qu’elle est en virée dans les boutiques, l’adolescente ne sait plus en qui avoir confiance. Patch, malgré l’aura de mystère qui l’entoure? Ou encore Elliott et Jules, les nouveaux amis de sa copine Vee?

Le récit qui mêle intrigue et romance est narré par Nora elle-même, permettant donc au lecteur d’avoir accès à ses moindres pensées et tourments. Dans le genre fantastique, l’auteure traite du mythe des anges gardiens et des anges déchus en les liant au quotidien d’une petite ville des États-Unis. Le début est assez lent, mais le rythme s’intensifie au fil des chapitres. Si l’écriture est simple, la longueur et la densité du roman le rendent plus difficilement accessible aux lecteurs débutants.

Mon avis

J’étais très sceptique au départ. Le syndrome Bella & Edward en littérature commence à me créer un trop-plein. Je suis donc entrée dans ce roman du mauvais pied et j’en ressors… adoucie, je dirais, quoique pas emballée.

En fait, même si on retrouve tous les clichés du genre, le garçon dangereux, tiraillé entre deux désirs (dont celui de tuer l’héroïne), la fille réticente qui développe malgré elle une attraction plus forte que sa raison, la magie fonctionne grâce à l’écriture fluide de Becca Fitzpatrick qui crée le sentiment de dépendance par rapport au livre. Par contre, j’ai trouvé que la dimension ange gardien /ange déchu était peu exploitée pour un premier tome et que le suspens était un peu surjoué. Nora baigne dans le mystère, oui, mais le lecteur a accès à d’autres pistes, le prologue aide beaucoup, et évente vite le suspens.
À suivre… si je me laisse tenter!

Dans le même genre d’histoire, je vous conseille Le livre de Saskia et Indiana Teller

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 28 août 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Hush, Hush
Becca Fitzpatrick
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

alice (29.08.11 à 02 h 49)

Pour ma part, je suis incapable de lire une histoire avec des anges!
Didie (08.09.11 à 05 h 59)

J'ai lâché après la scène dans l'Arcade (ou les montagnes russes? Me souviens plus)... peut-être que je m'y réessayerai une autre fois.

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Hush, Hush
Becca Fitzpatrick