La fille de la mer

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Morgan a un objectif. Se la jouer profil bas devant les autres, puis partir à l’université et se permettre, loin des siens, d’être enfin elle-même. D’aimer les filles en toute liberté. Toutefois, les plans de l’adolescente volent en éclats quand elle rencontre Keltie, une selkie qui peut prendre forme humaine grâce à leur baiser. Morgan désire garder leur relation secrète, mais ses comportements distants, tant avec sa famille que ses amis, suscitent bientôt les soupçons.

Par ailleurs, elle n’est pas la seule à avoir un plan et celui de Keltie pourrait bien lui causer quelques ennuis…

Abordant le thème de la différence, de l’acceptation de soi et de sa révélation à ses proches en plus de parler des problèmes environnementaux, cette bande dessinée au look assez jeune peut vraiment rejoindre un large public. Pour tous.tes !

L’avis de Sophie

Tout d’abord, je dois dire que si Morgan a 15 ans, le style plus enfantin des illustrations et l’histoire en elle-même, entrecoupée de textos, parleront peut-être davantage à celles et ceux qui entrent au secondaire. Néanmoins, ça n’empêche que c’est une lecture « feel-good » pour toutes et tous.

Situé en Nouvelle-Écosse, La fille de la mer est en effet un récit intelligent qui parle de différence, d’ouverture, d’inclusion ainsi que d’environnement dans un contexte très actuel tout en faisant référence à la mythologie avec les selkies. L’ensemble est porté par une grande douceur (qui se reflète bien dans les rondeurs des illustrations), Morgan vivant un grand stress par rapport à son comingout, mais sans que son entourage soit particulièrement fermé (et la suite donne raison à cette impression). De plus, on sent que l’autrice a souhaité prôner l’authenticité tout au long du récit et l’évolution de ses personnages est porteuse d’espoir pour ses lecteur.rice.s.

Aussi responsable des illustrations, Molly Knox Ostertag se révèle inventive, notamment dans son utilisation créative des cases alors que parfois des conversations apparaissent sur d’autres ou encore, quand Maorgan est trop perdue dans ses pensées pour comprendre ce qu’on lui dit et que sa tête se superpose au texte. Ça crée une dynamique vraiment intéressante à la lecture !

La scène coup de coeur ? Totalement la réaction de la mère de Morgan quand celle-ci lui annonce qu’elle est attirée par les filles « Stressant ? Alors que ça réduit ton risque de tomber enceinte ? » J’adore !  

Merci à Scholastic pour le service de presse !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 4 juillet 2022.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La fille de la mer
Molly Knox Ostertag
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La fille de la mer
Molly Knox Ostertag