Le cercle littéraires de amateurs d'épluchures de patates

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre
Juliet Ashton est devenue une écrivain célèbre alors que durant la Deuxième Guerre mondiale, elle écrivait en direct de Londres ses chroniques Izzy Bickerstaff s’en-va-t’en-guerre dans le journal. Son éditeur et grand ami a ensuite publié un livre contenant ces chroniques et, alors qu’elle termine sa tournée de promotion, Juliet cherche le sujet de son prochain livre. C’est en recevant une lettre de Dawsey Adams, qui a découvert son adresse dans un livre de Charles Lamb, qu’elle découvre l’existence du cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates sur l’île de Guernesey et commence avec ses membres une correspondance qui la mènera de découverte en découverte et créera de nouvelles amitiés très fortes.

C’est un roman épistolaire qui présente une multitude de personnages, habités par le spectre de la Deuxième Guerre mondiale et les cicatrices qu’elle a laissées, mais tentant de se rebâtir. L’auteure explore les thèmes de la résistance, de la résilience, de l’amitié, de la littérature et de l’amour au travers une correspondance dont le style varie selon l’auteur des lettres. S’il est difficile de se situer dans cet univers au début, les lecteurs intermédiaires sauront s’accrocher.

Mon avis

C’est le titre étrange qui m’a d’abord accrochée. Puis, je l’ai vu dans les mains de deux ou trois adolescents et j’ai eu envie d’en savoir plus. Je dois dire que je suis restée perplexe au début devant cette correspondance qui nous donne tout de suite l’impression d’entrer dans l’intimité des personnages. C’est un peu déstabilisant parce qu’on ne sait pas qui est qui est les liens entre eux, mais comme Juliet écrit souvent aux mêmes personnes, on se replace facilement et l’histoire prend finalement le dessus.

J’ai bien aimé, vraiment. Il faut toutefois savoir que c’est rose bonbon. Si les personnages sont intéressants et originaux, ils sont toutefois entièrement blancs ou entièrement noirs et ce sont toujours les bons qui gagnent. Ennuyant? Pas vraiment. Oui, Juliet est une grande sensible, mais de nombreuses lectrices se reconnaîtront et seront emportées devant sa relation avec Mark, ses découvertes à propos d’Élisabeth, sa façon d’apprivoiser Kit et les secrets de Dawsey. Pour ma part, ce roman est arrivé alors que j’avais besoin de calme et de vacances et il a été un remède parfait! 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par L'étang aux libellules

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 24 décembre 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le cercle littéraires de amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer et Alice Barrows
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le cercle littéraires de amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer et Alice Barrows