Demi-frère

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Quand ses parents, tous deux universitaires et scientifiques, ramènent un bébé chimpanzé à la maison pour voir s’il est capable d’apprendre le langage des signes dans le cadre d’une expérience, Ben a treize ans. Tout juste arrivé en Colombie-Britannique et devant s’adapter à un nouvel environnement, une nouvelle école et de nouveaux amis, l’adolescent devra aussi apprendre à partager son univers avec celui que ses parents veulent élever comme un membre de leur famille. S’il est assez froid au départ face à celui qui s’appellera Zan, Ben s’attachera progressivement au chimpanzé et prendra part à son éducation. Aussi, quand ses parents se voient refuser des bourses importantes et annulent le projet, Ben se battra pour garder près de lui, et surtout loin des laboratoires expérimentaux, Zan, celui qu’il considère désormais comme son frère…

Les thèmes de la famille, de la communication, de la relation entre humains et animaux et des expériences menées sur les chimpanzés sont abordés dans ce roman dont l’action se passe en 1973 pour être cohérent avec ce qui s’est réellement passé dans l’univers de la science du langage. Si le personnage de Ben et ce qu’il vit est fictif, Kenneth Oppel s’est en effet basé sur des faits pour décrire l’expérience menée avec Zan.  Les passages plus scientifiques sont un peu plus ardus et le roman est assez gros, mais l’écriture est accessible à tous les lecteurs.

Mon avis

J’étais sceptique quand j’ai reçu Demi-frère. La couverture ne m’attirait pas particulièrement et l’idée de lire une histoire se passant en 1973 ne m’emballait pas non plus. Et pourtant j’ai commencé… et je n’ai pas pu arrêter. Kenneth Oppel a la grande qualité de faire entrer son lecteur directement dans le vif du sujet. Ses personnages sont bien définis et intéressants et j’ai tout de suite cru en Ben. C’est un adolescent assez typique (on ne sent d’ailleurs pas vraiment de différence entre ses réactions d’ados de 1973 et celles des ados d’aujourd’hui si ce n’est qu’il n’y a pas de technologie et que ses références musicales sont Abba et Led Zeppelin!), en réaction avec ses parents et désirant se faire accepter dans son nouveau milieu. C’est très drôle de ne voir décider de ne pas être rejeté dans son nouveau collège et donc de tenter de devenir un « mâle alpha ».

Mâle Alpha qu’il deviendra en utilisant entre autres à son avantage sa relation avec Zan. Et de là vient toute la force du roman : Zan, ce petit chimpanzé qui a pris vie au travers des pages et des descriptions de ses actions et réactions, de ses besoins et de ses progrès. Je me suis attachée à lui, complètement, et j’ai donc été tout à fait d’accord avec Ben quand il est question de le sauver. Mais Kenneth Oppel va plus loin que cette description avantageuse, il parle de faits scientifiques et, alors qu’on est ému devant le bébé chimpanzé et par la relation qu’il crée avec Ben, l’auteur nous rappelle toute la force des chimpanzés et le danger qu’ils peuvent présenter  en grandissant. C’est intéressant parce que le livre propose une réflexion sans donner toutes les réponses. J’aime!

Pour finir, il est à mentionner que le roman a gagné le prix de l’association canadienne des bibliothèques pour les enfants et les jeunes adultes à la fois! C’est aussi l’impression qu’il m’a laissée. Adapté à un public plus jeune, ce livre a une profondeur psychologique qui peut séduire tous les publics. À lire, donc! 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Le jeu du chevalier et Le prince des nuages

Merci aux éditions Québec/Amérique pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 30 mars 2012.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Demi-frère
Kenneth Oppel
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

sophie  (11.10.12 à 00 h 38)

je suis d'accord ce livre était vraiment interressant a lire, BRAVO!!
Claire (09.09.13 à 15 h 06)

Je viens tout juste de terminer la lecture de ce roman. C'est un roman très fort qu'on quitte difficilement. Les personnages sont attachants, le rythme est soutenu, les émotions sont décrites avec beaucoup de justesse. Un très beau roman !

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Demi-frère
Kenneth Oppel