Tout ce qui brille

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a apprécié ce livre
Letty Larkspur et Cordelia Gray quittent leur petit patelin du fond des États-Unis pour des raisons bien différentes. Si Cordelia a convaincu son amie qu’elle avait tout le talent pour devenir une actrice célèbre et lui a dit qu’elle l’accompagnait à New York dans le but de l’aider à percer, c’est surtout pour retrouver son père que la demoiselle se sauve le jour de son mariage. Les deux jeunes filles ne sont d’ailleurs pas les seules à arriver à New York le cœur rempli d’espoir en ces années folles, mais plusieurs bonnes rencontres les aideront à sortir du lot. Alors que Letty sera remarquée au bar clandestin où elle travaille, Cordelia entrera dans le monde des riches en retrouvant son père, célèbre contrebandier, et trouvera en Astrid Donal une alliée pleine de promesses. Malheureusement, si tout semble leur sourire au début, New York joue beaucoup sur les apparences et la réalité pourrait bientôt les rattraper…

Roman historique qui vise principalement un public féminin étant donné les trois héroïnes principales et l’attention portée à leurs tenues Tout ce qui brille transporte le lecteur dans le New York de 1929 alors que la prohibition règne. La séparation entre Letty et Cordelia permet de voir les grandes différences entre les classes sociales et l’alternance entre les points de vue narratifs donne une belle vivacité au récit qui pourrait convenir aux lecteurs intermédiaires et avancés.

Mon avis

Magnifique couverture, non? Et elle ne ment pas, ce roman permet vraiment d’entrer dans l’ambiance folle du New York de 1929 et de la prohibition, et le début qui se passe en campagne permet de bien saisir les différences entre l’ambiance de la campagne et de la ville. D’ailleurs, dès l’arrivée des filles dans cette dernière, New York devient comme un personnage et semble jouer avec leur destin selon son envie.

J’ai bien aimé les trois personnages principaux, quoique Astrid reste un peu plus insaisissable, aux caractères opposés, quoique tous bien trempés, ce qui donne de bons moments. D’ailleurs, j’ai apprécié que leurs romances et leurs doutes ne prennent pas trop le pas sur l’intrigue principale.

En fait, c’est le rêve américain dans lequel Anna Godbersen nous offre de nous plonger et je dois dire que j’ai eu des doutes rendue à la moitié du roman : vraiment, c’était si facile? Je m’imaginais que les filles allaient souffrir de leur naïveté, mais tout semblait trop beau… quoique, justement à partir de la moitié du roman, il y a un changement de ton. D’abord parce que les scènes un peu frivoles se heurtent à la dure réalité de ce monde d’hommes ambitieux qui ne font pas vraiment dans la dentelle malgré les apparences et ensuite parce que les emmerdes arrivent, amenant juste assez de suspens pour donner envie de lire la suite.

En bref? Une lecture dépaysante et distrayante qui donne vie au New York de 1929 et à tous ses extrêmes! 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par le côté historique de La jeune fille à la plume ou le glamour des Vampires de Manhattan.  

Merci aux éditions Albin Michel pour le roman! 

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 2 juillet 2012.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Tout ce qui brille
Anna Godbersen
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Sophie (24.11.12 à 22 h 45)

J'avais adoré la série des "Rebelles", j'ai donc hâte de lire celle-ci !

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Tout ce qui brille
Anna Godbersen