Rose, derrière le rideau de la folie

 
  • Sophie a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Rose, derrière le rideau de la folie
  • Auteur : Élise Turcotte
  • Illustrateur : Daniel Sylvestre
  • ISBN : 9782896510955
  • Éditeur : Courte Échelle
  • Nombre de pages : 48 pages
  • Niveau de difficulté : avancé
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Poésie
  • Mots-clés : Internement, Suicide
Sophie a adoré ce livre
Les mots d'Élise Turcotte et les images de Daniel Sylvestre nous entrainent dans le monde de Rose, adolescente de 14 ans qui rêve de dessiner des lignes de vêtements comme Sofia Coppola et de devenir photographe. Banal? Pas si l'on tient compte du fait que Rose, de son ancien prénom Marie-France, est internée et qu'elle fait partie de ces jeunes qui doivent avaler des petites pilules pour réguler leur vie.

Dans ce journal poétique qu'elle tient, elle nous parle de son mal-être et des raisons qui l'ont amenée où elle est, mais aussi de ceux qu'elle croise dans les corridors, du gardien de nuit à Stéphanie, qui lutte contre les démons, et Daniel, l'ancien gothique qui souffre d'insécurité. Les idées de Rose partent dans tous les sens, de l'éloge de Frida Khalo à la liste des cadeaux que sa mère lui a offerts, mais on sent l'unité des textes, surtout grâce aux dessins, gribouillages ou collage de Daniel Sylvestre qui lient les différents morceaux de la magnifique mosaïque d'Élise Turcotte.

Mon avis

Élise Turcotte ne s'est pas embarrassée de respecter une certaine forme et ça donne un aspect très réel au format du journal intime. Les mots sont parfois très poétiques, parfois très crus, mais toujours justes et nécessaires. On pénètre dans sa tête en douceur et on en ressort ému, le regard un peu transformé. À mettre dans les mains de ceux qui ne savent plus où s'accrocher et des autres aussi.

Extrait

Une photo de moi à quatre ans, lorsque j'étais bien.
Avant l'école.
Avant toutes les choses qui sont arrivées à mon corps.
Avant la mort de mon grand-père, des oiseaux, des enfants soldats...
Avant les coups de cadenas, avant la fin du monde.

Billet publié par Sophie le 14 janvier 2011.

Ajoutez votre voix à la conversation

Elliott  (18.01.11 à 00 h 59)

J'adore écrire des poèmes mais pas trop de réjouissances, ils sont tous triste. Il faudrait que je lise ce livre de poèmes il a l'air très bon et triste alors cela m'intéresse et puis je suis moi même en train dans crée un j'ai peut-être 7 ou 8 poèmes jusqu'à présent ça avance peu à peu je le publirerai surement quand il sera fini !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Rose, derrière le rideau de la folie
Élise Turcotte