La fabuleuse saison d'Abby Hoffman

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

En 1955, les filles font du patinage artistique et les gars jouent au hockey. Mais Abby Hoffman, 9 ans, a une passion pour le hockey et, quand la Petite Ligue de Toronto annonce les inscriptions prochaines, elle veut rejoindre une équipe. Les cheveux courts et la main juste bien placée sur son acte de naissance, Abby atteint son but. Sa condition de fille passe donc inaperçue dans le vestiaire, jusqu’au jour où, remarquée par son talent, elle est invitée au match des étoiles de la Ligue. Lorsque son entraineur reçoit son baptistère, tout change. Devant défendre son droit à jouer au hockey, Abby aura la chance d’obtenir l’aide d’une journaliste et affrontera les préjugés la tête haute, portée par sa passion.

Le récit de Alain M. Bergeron raconte ce qui s’est vraiment passé en 1955 à Toronto puisque l’histoire d’Abby Hoffman a été très documentée. L’auteur s’attarde en outre à recréer l’époque en donnant des détails du quotidien et aborde les thèmes de la fraternité, du hockey et du sexisme dans un récit touchant et drôle par instant. Si Abby n’a que 9 ans au moment des faits, son histoire pourra intéresser les plus vieux, filles comme garçons, et convient à tous les niveaux de lecteurs.

Mon avis

J’ai bien aimé ma lecture de La fabuleuse saison d’Abby Hoffman. Alain M. Bergeron a une très belle plume et j’ai « entendu » la voix d’Abby me narrer son histoire tout au long du roman grâce à la tournure des phrases, aux expressions utilisées, à sa façon de décrire ce qui l’entoure et ce qui se passe. Vraiment, c’est un travail remarquable de la part de l’auteur. Ses descriptions des parties sont aussi très vivantes et sauront rejoindre un public masculin et garder les lecteurs plus faibles dans l’histoire.

Du côté du récit, justement, c’est intéressant de découvrir comment la passion du hockey se vivait en 1955 et c’est presque contagieux! De plus, la famille d’Abby est fascinante et les dialogues sont souvent l’occasion de placer de l’humour. Mes préférences ont été aux frères d’Abby, à sa grand-mère très conventionnelle et à Scotty, le partenaire de jeu d’Abby. Quel type, celui-là! J’ai aimé le détester!  

Finalement, outre le hockey, il y a aussi toute la question de la place de la femme qui est en filigrane dans le roman. La journaliste aide beaucoup Abby, tout comme sa mère qui n’a pas la langue dans sa poche et il est intéressant de voir la réaction des hommes face à ses femmes qui s’affirment.

En bref? Un charmant roman qui peut plaire à tous les passionnés de hockey et aux nostalgiques…

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Panache et C’est la faute à Ovechkin sur le même thème et par l'entrevue que m'a accordée Alain M. Bergeron!

Merci à Soulières Éditeur pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 13 novembre 2012.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La fabuleuse saison d'Abby Hoffman
Alain M. Bergeron
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Aréna tome 1 - Panache
Aréna tome 1 - Panache
C'est la faute à Ovechkin
C'est la faute à Ovechkin
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Leann (02.04.14 à 16 h 48)

J'ai vraiment aimée ce roman. J'adore le fait qu'une fille joue au hockey même si elle n'a pas le droit. Non seulement Abby démontre que les filles sont aussi talentueuses que les garçons. La seule chose que je n'aie pas aimée c'est qu'Ab n'a pas put continué de jouer au hockey dans la petite ligue. Mais on ne peut pas changer se qui c'est produit. Bref, j'ai adoré se livre.
mimi (10.12.15 à 20 h 47)

ce livre m'a vraiment impressionné car sur la page couverture du livre je croyais vraiment que Abby était un garçon mais en lisant les aventure qu'elle a dû commettre pour être la première fille a jouer au hockey, m'a vraiment fait réagir... comme exemple elle voit bien d'un œil mais pas de l'autre et ceux qui ont des lunettes, dans le temps, ne peuvent pas jouer au hockey. mais elle a tricher et c'est au lecteur de deviner comment.... cette jeune fille est intelligente et plein d'espoir même avec des blessures, elle va continuer à avoir confiance en elle-même...

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La fabuleuse saison d'Abby Hoffman
Alain M. Bergeron