L'air bête

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Air bête (L')
  • Auteur : Josée Pelletier
  • ISBN : 9782895370642
  • Éditeur : Vents d'Ouest
  • Année de publication : 2003
  • Nombre de pages : 160 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Maladie, Amour, Entraide, Deuil
Sophie Sophie a aimé ce livre

Quand le nouveau arrive en classe au printemps, Zoé lui trouve un air froid et distant. Mais l’adolescente s’aperçoit rapidement qu’ils prennent tous les deux l’autobus pour aller à l’hôpital pour enfants Ste-Justine, là où elle va faire du bénévolat auprès des enfants malades en attendant sa mère, médecin. Est-ce la raison pour laquelle il ne sourit jamais? Lorsque Zoé rencontre Sandrine par hasard alors qu’elle fait la tournée des patients atteints de leucémie, les pièces du casse-tête s’assemblent et elle tient l’opportunité d’apprivoiser Joey…

L’air bête est un roman qui traite de leucémie avec le personnage de Sandrine, mais surtout de l’impact de la maladie sur l’entourage. Le découpage en chapitres brefs installe un rythme rapide et le vocabulaire est accessible à tous.

Mon avis

Ayant gagné le coup de cœur des lecteurs de Communication-Jeunesse l’année de sa sortie, ce court roman de Josée Pelletier est un livre qui se lit rapidement, mais reste longtemps en mémoire étant donné les thèmes abordés.

En général, j’ai bien aimé l’écriture fluide de Josée Pelletier qui a trouvé en Zoé une héroïne qui se questionne sans que cela devienne redondant, et qui arrive à mettre en scène une histoire crédible et touchante. La romance qui s’installe entre Zoé et Joey est intéressante à voir évoluer, mais ce qui a davantage retenu mon attention est tout ce qui entoure la relation de ce dernier avec sa famille, avec sa sœur, avec le deuil qu’il ne veut pas apprivoiser. On croit totalement à son personnage et on apprivoise nous aussi, peu à peu, la lourde perte qu’il doit vivre.

Seul bémol, je n’ai pas du tout aimé l’épilogue qui nous raconte de ce deviennent les personnages durant les quatre années qui suivent la fin du récit. C’est trop fermé, trop rapide, moins crédible. J’aurais préféré qu’ils puissent continuer à vivre doucement dans mon esprit…

En bref? Un roman touchant à l’écriture maitrisée, mais une fin qui aurait gagné à être plus ouverte.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Oscar et la dame rose

Merci à Mélanie M. pour la suggestion!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 13 mai 2013.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'air bête
Josée Pelletier
Sophie Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Oscar et la dame Rose
Oscar et la dame Rose
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'air bête
Josée Pelletier