Calpurnia

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Vivant en 1899 dans le comté de Caldwell au Texas, Calpurnia Tate, seule fille d’une importante fratrie, a un destin tout tracé devant elle: comme sa mère, apprendre à maîtriser la couture, la cuisine, se trouver un mari, prendre soin de la maisonnée. Mais voilà, la jeune fille de onze ans rêve davantage de prendre la suite de son grand-père, naturaliste solitaire et revêche qui l’initie peu à peu à la science en lui faisant découvrir Darwin et l’art de l’observation.

Récit historique qui s’intéresse à la nature des choses, Calpurnia traite de progrès scientifiques, mais aussi de famille, de tradition et de la place des femmes. S’il est écrit au « je » et donc narré par une héroïne de 11 ans, le récit s’adresse à un public un peu plus âgé et assez habile étant donné les descriptions scientifiques et la longueur de l’histoire.

Mon avis

C’est un magnifique roman qui nous transporte complètement ailleurs. Le récit s’étale sur quelques mois et l’auteure arrive à faire sentir au lecteur la moiteur de l’été du sud, tout comme la dynamique familiale et les traditions de ce petit village du Texas.

On est entre le passé, avec le rapport aux Noirs et à l’esclavage entre autres puisque le père de Calpurnia possède une fabrique de coton, la place des femmes aussi, et la modernité, puisqu’il est question de l’arrivée du téléphone dans la petite ville et de la fascination du grand-père pour l’automobile.

On est aussi entre un roman suivi avec une trame narrative continue et des fils conducteurs qui permettent de lier les chapitres, et de petites histoires plus courtes autour de Calpurnia, mais aussi de ses frères, de sa meilleure amie et de son environnement en général. À travers ces histoires, c’est le caractère de Calpurnia qui se crée, s’affirme, c’est son enfance qu’elle laisse doucement derrière elle pour plonger dans l’adolescence.

J’ai pensé à un mélange de Tom Sawyer et T.S. Spivet, Tom pour le côté aventurier et quotidien, pour la fratrie, pour le découpage de l’histoire, et T.S. Spivet pour tout le rapport à la science, pour la précision des descriptions. Il aurait d’ailleurs été très chouette que des illustrations accompagnent le récit, comme celle qui se trouve sur le site internet de Jacqueline Kelly

En bref? Un roman intemporel qui nous amène à comprendre une époque, mais aussi à avoir envie, nous aussi, d’observer la nature… 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Les aventures de Tom Sawyer et L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet.

Merci à Gallimard pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 2 juillet 2013.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Calpurnia
Jacqueline Kelly,
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Aventures de Tom Sawyer (Les)
Aventures de Tom Sawyer (Les)
Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet (L')
Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S...
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Amélia Rendina  (18.07.15 à 14 h 07)

J'ai beaucoup aimé suivre Calpurnia dans les scènes quotidiennes de sa vie. On découvre une petite fille vive d'esprit, mais aussi une famille (assez aisée) et une époque (l'arrivée du 20e siècle). Un tableau qui n'a pas besoin de nous emporter dans mille péripéties pour nous captiver. Le personnage du grand-père est savoureux! Belle découverte!

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Calpurnia
Jacqueline Kelly,