L'été où j'ai appris à voler

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a aimé ce livre

Son père étant décédé quand elle était encore une enfant, Drew a hérité de son nom et vit avec sa mère qui vient de démarrer sa petite fromagerie artisanale. Peu encline à développer des amitiés avec des jeunes de son âge, elle passe son temps au petit commerce, épiant le beau Nick, discutant avec Swoozie, la vendeuse qui est devenue une amie, et passant du temps avec son rat, grand amateur de fromage. Cependant, lorsqu’elle rencontre Emmett, un jeune garçon étrange qui vient récupérer les invendus en fin de journée derrière le magasin, sa vie bascule et, pour une fois, Drew se permet de croire en un lien possible avec un autre adolescent. Mais Emmett a lui aussi beaucoup de blessures et semble fuir l’amitié qu’elle lui offre…

L’été où j’ai appris à voler est un roman initiatique sur l’apprentissage de la vie et la découverte de soi, sur l’ouverture aux autres et sur la poursuite des rêves. Entre récit du quotidien et grande aventure, le livre  peut rejoindre tous les lecteurs grâce à ses courts chapitres et au vocabulaire accessible utilisé par la narratrice.

Mon avis

C’est une lecture à conseiller pour les vacances puisqu’il est question ici d'ailes et non pas de voleurs, qu'il est facile de se laisser transporter sous le chaud soleil de la Californie avec les mots de Dana Reinhardt et que l’héroïne elle-même est en vacances et que c’est l’été où elle sort enfin de sa coquille. En fait, dès le début l’équilibre est fragile autour de celle qui est surnommée Birdie puisque Nick débute une relation amoureuse avec une fille que son âge, que sa mère est très occupée avec le nouveau commerce et la délaisse un peu, et que l’adolescente découvre un étrange carnet rédigé par son père avant qu’il meure. C’est cependant la rencontre avec Emmett qui fait exploser définitivement ce petit monde et donne une envie pressante à la jeune adolescente de 13 ans : la liberté.

J’ai bien aimé ce roman, pour Birdie elle-même qui brise tranquillement sa coquille de fille discrète et timide, pour l’idée de la fromagerie qui amène un décor sympathique, pour le cahier de Drew père qui établissait des listes secrètes, pour Emmett et le mystère qui l’entoure, mais surtout parce que l’auteure ne tombe pas dans le piège de l’histoire d’amour un peu banale. En fait, les problématiques abordées sont plus lourdes que ce qu’on pourrait croire au premier abord et il est question de maladie, de sacrifices à accomplir et de la difficulté de nouer des liens la deuxième partie du roman.

Le petit plus? Le roman donne  au lecteur des envies de fromages fins et de pâtes fraiches!  

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Au pays des pierres de lune

 
Merci à Dimédia pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 10 juillet 2013.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'été où j'ai appris à voler
Dana Reinhardt
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Pays des pierres de lune (Au)
Pays des pierres de lune (Au)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

nutella+ (28.02.14 à 04 h 00)

j'ai lu ce livre, il fait vraiment rêver.
à lire absolument, il est mon roman préféré avec sa fraîcheur estivale et son ambiance sympa.
bref, j'adore :)

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'été où j'ai appris à voler
Dana Reinhardt