Le cerf-volant brisé

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Cerf-volant brisé (Le)
  • Auteur : Paula Fox
  • ISBN : 2211041876
  • Éditeur : l'école des Loisirs
  • Année de publication : 1995
  • Nombre de pages : 200 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 13 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Sida, Famille, Homosexualité
Sophie Sophie a aimé ce livre

 

Liam a treize ans lorsqu’il apprend que son père, atteint du sida, déménage loin des siens pour aller habiter plus près de l’hôpital où il reçoit ses traitements. Sa mère lui a expliqué que son père a été infecté par une transfusion sanguine, mais cela ne concorde pas avec les images qui sont restées imprimées à vif dans la tête de l’adolescent depuis ce jour où, en vacances, il a manié son cerf-volant pour la dernière fois. Et c’est lors d’un voyage en solitaire dans ce petit bungalow où son père vit reclus que Liam tentera de comprendre le sens de la scène qu’il a surprise et d’accepter ce qu’il a bien peur d’avoir compris.

Roman réaliste qui traite de relation père-fils, de sida et d’homosexualité, Le cerf-volant brisé entraine le lecteur à la rencontre d’un adolescent troublé qui tente de comprendre et d’accepter cette nouvelle réalité à laquelle il doit faire face. Dans une confrontation choc entre un père malade et son fils, Paula Fox traite avec doigté plusieurs thèmes difficiles avec le cerf-volant comme fil conducteur. L’ensemble est accessible à tous les lecteurs.

Mon avis

Le cerf-volant brisé est un roman juste et pertinent qui peut servir de déclencheur à une profonde réflexion parce qu’il s’attarde aux différentes étapes de l’acceptation de Liam.

Côté récit, il est intéressant de voir comment il en veut d’abord à son père de son homosexualité parce qu’il sent que ce cercle familial qu’ils formaient avec sa mère est rejeté et qu’il ne comprend pas comment cela a pu se passer. Ce n’est pas d’homophobie dont il est question, Liam répond d’ailleurs vertement à une réplique dans ce sens en fin de roman, mais d’incompréhension, de colère face aux mensonges. Et cela sonne terriblement authentique.

Côté écriture, l’image du cerf-volant est magnifique et sert l’histoire, nous aidant à comprendre la force de l’impact de la découverte sur Liam. L’idée du huis clos est aussi intéressante, donnant de la force aux émotions traversées par le père et le fils. Paula Fox a décidément une plume faite pour ce genre d’histoire et sait comment toucher son lecteur. 


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 17 février 2014.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Adieu Benjamin
Adieu Benjamin
Fourmilière (La)
Fourmilière (La)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le cerf-volant brisé
Paula Fox