Après la Vague

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Après la Vague
  • Auteur : Orianne Charpentier,
  • ISBN : 978-2-07-065333-1
  • Éditeur : Gallimard
  • Année de publication : 2014
  • Nombre de pages : 161 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 13 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Catastrophe, Famille, Deuil, Dépression, Quête
  • Informations additionnelles :
    Une roman très fort en émotions, qui permet de véritablement mesurer l'ampleur d'un tel drame et de ses conséquences. Collection scripto
Sophie Sophie a aimé ce livre

En vacances avec sa famille, Max n’a pas envie d’aller visiter un énième temple et préfère passer la journée sur la plage. Alors que sa sœur jumelle est restée avec lui pour ne pas inquiéter leur parent, un tsunami déferle sur la côte et Jade meurt, incapable de rejoindre l’hôtel à temps. Sauvé de justesse, Max sombre dans la dépression, sûr d’être responsable de la mort de sa jumelle, incapable de saisir la main tendue de ses proches. Il lui faudra descendre au fond de lui-même et rencontrer des gens atypiques pour trouver une bouée à laquelle s’accrocher…

Fiction utilisant le tsunami qui a eu lieu en Thaïlande comme point de départ, Après la vague aborde le thème de la dépression de Max et montre tout le chemin de sa reconstruction. Avec une écriture imagée, poétique, Orianne Charpentier s’adresse aux lecteurs intermédiaires et avancés.

Mon avis

Dix ans après la catastrophe naturelle qui a marqué les esprits un peu partout dans le monde, Orianne Charpentier nous arrive avec ce livre surprenant qui m’a captivée durant les 160 pages du récit.

Il est difficile de parler de deuil puisque chacun le vit différemment, mais le raz-de-marée d’émotions qui  submerge Max semble authentique et est très joliment décrit par l’auteure avec une langue soignée et des images fortes. Avec lui, le lecteur découvre le long tunnel de la dépression et le sentiment de responsabilité qui l’écrase suite à la mort de sa sœur. La descente est dure, mais la finale est jolie et lumineuse.

Si j’ai bien aimé l’ensemble, j’ai particulièrement accroché aux itinérances de Max quand il décide de fuir ses proches pour se retrouver et aux références littéraires. Bien trouvée celle du Château de Kafka puisqu’on peut trouver bien des rapprochements entre son histoire et la quête de Max.

En bref? Un roman touchant, une écriture magnifique et un beau voyage à travers l’âme humaine. 

Merci à Gallimard pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 28 mars 2014.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Après la Vague
Orianne Charpentier,
Sophie Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Enfant de la jungle
Enfant de la jungle
Ma soeur vit sur la cheminée
Ma soeur vit sur la cheminée
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Après la Vague
Orianne Charpentier,