Missouri 1627

 
  • Sophie a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a adoré ce livre

Veronica a la quasi-certitude qu’elle sera major de sa promo. L’adolescente a été acceptée à Brown, est entourée d’une bande d’amies populaires, est aimée par ses parents super catholiques ainsi que par son petit copain, un des types les plus en vue du lycée. Mais cette vie idyllique éclate quand une deuxième ligne rose apparait sur le test de grossesse. Quand elle découvre que Kevin, le-dit amoureux, a « provoqué » cette situation. Quand elle comprend que la plus proche clinique qui peut l’aider à avorter légalement, sans devoir demander l’accord de ses parents, se trouve à 1600 kilomètres de chez elle. Quand elle réalise que la seule qui peut l’aider à faire ça dans le secret le plus total, c’est Bailey Butler, « alias la gothique du lycée Jefferson : un condensé de colère et de noirceur ».

Mais ce roadtrip, qui sera épique, rien de moins, risque bien de faire voler en éclat aussi sa propre vision de la perfection…

C’est avec beaucoup d’humour que Jenni Hendriks et Ted Caplan abordent le thème de l’avortement dans ce roman pour adolescents qui se situe dans une Amérique très catholique où les apparences sont souvent ce qui compte le plus. Pour les lecteurs intermédiaires et avancés.

L’avis de Sophie

J’ai lu d’un seul coup ce roman de 365 pages parce qu’il y a un je-ne-sais-quoi qui m’a tout de suite plu… et que je n’ai plus été capable d’arrêter avant de découvrir le dénouement de cette histoire qui allie imbroglios, mésaventures, humour et psychologie. Ça commence fort avec le test de grossesse positif et la rencontre (la re-rencontre, devrais-je dire) entre les univers de Veronica et de Bailey, les deux ayant été meilleures amies plus jeunes, mais ne se parlant plus du tout. Ça part rapidement en vrille quand la première découvre que sa grossesse a été provoquée intentionnellement (ne jamais sous-estimer la capacité des petits trous dans les condoms) par son copain et ça ne se calme pas avant la fin, le roadtrip étant ponctué d’anecdotes savoureuses, de joutes verbales, de rencontres improbables (allo la danseuse nue aux mœurs surprenantes) et de fuites, Kevin les poursuivant sans arrêt. C’est à la fois drôle, sensible, léger, profond, fascinant, et on termine la lecture en se rendant compte qu’on a réfléchi à l’avortement et ses conséquences, oui, mais aussi à notre volonté de maintenir les apparences, à ce qui fait la vraie amitié et à ses priorités. Chapeau !  

Merci à Bayard pour le service de presse !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 26 juillet 2021.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Missouri 1627
Jennifer Hendricks et Ted Caplan
Sophie a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Test (Le)
Test (Le)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Missouri 1627
Jennifer Hendricks et Ted Caplan