Eden, fille de personne

 
  • Sophie a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a adoré ce livre

Eden avait trouvé une famille. Elle y avait même une adorable petite soeur, fille biologique de ses parents adoptifs, dont elle prenait soin avec plaisir. Son rayon de soleil après une existence compliquée pour une adolescente. Mais voilà, il y a eu un tragique accident et Eden est de retour à l’Amarrage, son troisième foyer d’accueil à vie, pleine d’une immense tristesse et d’une colère qu’elle ne sait pas éteindre, surtout depuis que son meilleur ami Clyde s’est enfui avec toutes ses économies. Cet été-là sera toutefois surprenant. Il y a une nouvelle famille à conquérir (ou pas), un nouvel arrivé en ville, des chats et l’occasion, qui sait, de faire la paix avec le passé. Mais pour ça, il faut qu’Eden parvienne à sortir de sa carapace, et ce n’est pas fait !

Marie Colot s’est inspiré de la complexe réalité de la réadoption américaine pour écrire ce roman qui aborde avec beaucoup de sensibilité les thèmes de la famille, de la confiance et du deuil. Le roman s’adresse à un lectorat intermédiaire et avancé.

L’avis de Sophie

Avec Eden, Marie Colot aborde une réalité tout américaine : le marché des réadoptions. Ainsi, quand une famille adopte un enfant dans certains états, il peut le « rendre » en cas de souci. Imaginez la catastrophe émotionnelle… Je comprends que ça ait pu être une source d’inspiration vraiment intéressante pour l’autrice belge ! Par contre, contrairement à ce que la C4 de la maison d’édition nous fait croire, Eden ne repart pas à la conquête des familles » durant cet été-là, il n’y en a qu’une qui l’approche, et assez rapidement, d’ailleurs. En fait, tout l’intérêt du livre est plutôt de voir comment les personnages peuvent tenter de nouer des liens et comment Eden a de la difficulté à laisser tomber ses barrières après autant de déceptions dans sa vie. C’est son évolution à elle qui est au coeur du roman et celle-ci est rendue avec finesse, authenticité et justesse.

Cela se ressent dans la dureté de l’adolescente (super bien rendue quand elle est à son travail, d’ailleurs), dans sa façon de mal gérer ses souvenirs, les émotions liées à l’accident, dans sa détresse, dans son coup de foudre aussi, dans son attachement viscéral à Tomorrow, un immense chien lié en quelque sorte à son drame, dans sa manière d’être craintive, sceptique face à ceux qui l’approchent, surtout quand ils veulent l’adopter.

Bref, c’est finement écrit c’est enlevant, et c’est un coup de cœur !  

Merci à Actes sud pour le service de presse !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 13 octobre 2021.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Eden, fille de personne
Marie Colot
Sophie a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Jusqu'ici tout va bien
Jusqu'ici tout va bien
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Eden, fille de personne
Marie Colot