Montagnes russes

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a apprécié ce livre

Dorothée a eu de nombreux cercles d’amis au fil des ans, mais elle est toujours restée un peu solitaire, seulement fidèle à son amie Stéphanie. Rendues en cinquième secondaire, les filles passent la veille du jour de l’an ensemble et se lancent le défi de se rendre au bal de finissants avec les jumeaux Jo et Jeff qu’elles admirent de loin depuis des années. Si Stéphanie tente de se rapprocher de Jeff via le sport, puisqu’il aime le hockey autant qu’elle la ringuette, Dorothée, elle, se lance plutôt dans une conquête différente, changeant complètement de style vestimentaire pour se faire remarquer et d’hésitant pas à adopter des comportements qui ne lui ressemblent pas d’habitude. Alors que Jo succombe rapidement à son charme, Do a ouvert une boîte de Pandore qu’elle a bien de la difficulté à refermer alors qu’elle finit par ne plus se comprendre elle-même…

Avec Montagnes russes, JoÈve Dupuis aborde le thème de la maladie mentale à l’adolescence. Ancrée dans la réalité des jeunes d’aujourd’hui, l’auteure a écrit un roman accessible a tous les lecteurs, rythmé par la narration alternant entre Dorothée et Stéphanie, mais s’adressant à un public assez mature étant donné les scènes de sexualité explicites.

Mon avis

Voyez Joève Dupuis lire un extrait: 

Montagnes russes, c’est un roman à propos d’une jeune fille qui souffre de bipolarité, mais c’est aussi une plongée dans l’univers de certaines dynamiques qui influencent les relations au secondaire, dans le paraître, dans la sexualité pour elle-même, dans les émotions intenses liées aux premières relations.

À côté d’une Dorothée intrépide, Stéphanie est un pendant intéressant puisqu’elle représente une ado plus réservée, passionnée de ringuette et engagée dans une relation stable avec un type qui, malgré une certaine bévue, la respecte et l’aime. Ça peut sembler un peu rapide au niveau sexuel, mais c’est le genre d’histoire qu’on entend dans les corridors d’école et c’est crédible. Si l’histoire se tient donc, il y a quelques maladresses dans l’écriture, certaines transitions étant moins bien réussies que d’autres et le langage n’étant pas toujours égal. Rien toutefois pour empêcher les lecteurs accrochés à la collection Tabou de découvrir ce nouveau roman !

Merci aux éditions de Mortagne pour le livre !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 14 janvier 2015.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Montagnes russes
JoÈve Dupuis,
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Ta mère est folle
Ta mère est folle
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Montagnes russes
JoÈve Dupuis,