Hugo de la nuit

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Hugo de la nuit
  • Auteur : Betrand Santini
  • ISBN : 9782246860259
  • Éditeur : Grasset jeunesse
  • Année de publication : 2016
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Conte
  • Mots-clés : Mort, Aventure, Fantôme, Famille,
Sophie a aimé ce livre

Cette nuit-là, un enfant est tué par un assassin qui en veut à la propriété, riche en pétrole, de ses parents. À partir de là, le récit devient multiple. Il y a des fantômes sympathiques, un cimetière, une plante rare, de vieilles histoires, quelques jalousies et de l’amour, mais aussi une famille à sauver, des zombies et des magouilles. Et pas une seule seconde d’ennui!

Hugo de la nuit est un roman impossible à résumer, un conte riche en personnages et en aventures. Bien qu’écrit dans une langue qui reste, la plupart du temps, accessible et mettant en scène un garçon de presque douze ans auxquels les plus jeunes peuvent s’identifier, le récit offre plusieurs niveaux de lecture et plaira aussi aux lecteurs plus expérimentés de tous les âges.

Mon avis

Bertrand Santini a toujours fait preuve d’une imagination débordante dans ses romans et celui-ci ne fait pas exception. Plonger dans Hugo de la nuit, c’est pénétrer dans un univers foisonnant, où le lecteur se promène, parfois à tâtons, et va de surprise en surprise. Le tout est de ne pas se poser de question et de profiter du moment. En effet, dans ce récit atypique qui se déroule entre mort et vie, le fil est quelques fois difficile à suivre. Et pourtant… Bertrand Santini est un grand conteur et sait, très bien même, où il nous emmène.

Si le début semble plus enfantin, l’histoire s’adresse clairement à un lectorat assez âgé. D’abord parce qu’il y a quelques épisodes un peu violents, ensuite à cause du ton. Celui-ci varie au fil du récit, passant des blagues à la limite du grossier aux citations de Shakespeare, mais l’auteur utilise toujours une langue soutenue et offre plusieurs subtilités qui viennent enrichir la lecture de ceux qui les captent ainsi que des clins d’œil tant aux classiques qu’à la culture actuelle, notamment avec la mère d’Hugo qui a fait fortune grâce à une série de sept romans pour jeunes adolescents (J.K. Rowling, bonjour!). Les joutes verbales entre les personnages sont d’ailleurs particulièrement réussies et créent parfois de grands éclats de rire.

En bref? Hugo de la nuit est un conte tout à fait dépaysant qui nourrit l’imaginaire et offre un magnifique moment de lecture. Oserez-vous? 


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 31 août 2016.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Hugo de la nuit
Betrand Santini
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Étrange vie de Nobody Owens (L')
Étrange vie de Nobody Owens (L')
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Grasset-Jeunesse (01.09.16 à 11 h 43)

Merci !

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Hugo de la nuit
Betrand Santini