Le gant

 
  • Geneviève Bossé a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a apprécié ce livre

Billet rédigé par Geneviève Bossé

Chaque jour, Julien anticipe le moment où sa route croisera celle des membres de la bande des Scorpions. Ces derniers sont passés maitres dans l’art d’intimider les autres élèves, dont Julien, qu’ils ont surnommé le Pissenlit. Heureusement, les jumelles Sophie et Amélie font partie de sa vie. D’ailleurs, cette dernière ne laisse pas l’adolescent indifférent. Un matin, en se rendant à l’école, il trouve un gant, pris dans la neige et la glace. Sans trop se poser de questions, Julien le prend et le met dans son sac à dos. Une fois lavé et séché, il enfile le gant… et trouve la réponse à son problème de mathématique. Julien n’en revient pas ! À partir de ce moment, le gant ne quitte plus sa main. et l’adolescent prend confiance en lui. Il décide de se présenter comme représentant des élèves de son école, il riposte aux attaques des Scorpions et il brule les planches lors des matchs d’improvisation. Malheureusement, le gant semble aussi avoir une influence sur son comportement. Julien devient arrogant et la vengeance prend de plus en plus de place dans sa vie. Son gant aurait-il des pouvoirs ?

Michèle Laframboise propose ici un court roman où le thème de l’intimidation occupe une place importante. Comme il est écrit à la troisième personne, le lecteur accède directement aux pensées de Julien. De plus, la présence des dialogues et d’un vocabulaire simple plaira aux jeunes lecteurs.

Mon avis

« La corruption est une mauvaise herbe enracinée dans ton cœur. Plus tu la laisses croitre, plus elle devient difficile à arracher ! »

C’est ce qui arrive à Julien, incapable de se départir des émotions qui l’assaillent à partir du moment où il porte le gant.. Dès le début de l'histoire, l’auteure met la table : elle présente les personnages et la situation dans laquelle ils se trouvent. Mais rapidement, le fameux gant devient la source et la cause des changements qui s’opèrent chez lui. On peut adhérer ou non au fait que le gant fasse partie intégrante de l’adolescent et qu’il soit la source de sa nouvelle confiance en lui. Au cours de ma lecture, je me suis posé la question suivante : est-ce qu’un adolescent aurait porté un gant aussi longtemps ? Je doute un peu de la vraisemblance de cette idée. D’un autre côté, la force du roman réside en la transformation de Julien : il passe de la victime au bourreau et la façon dont l’auteure a décrit cette évolution mérite le détour. Les sous-thèmes abordés constituent une autre facette intéressante du livre. Il suffit de penser à l’amour, la jalousie, la vengeance, le regret et le pardon. Bref, c'est un court roman à proposer aux jeunes adolescents pour les conscientiser au sujet de l’intimidation.

Merci aux éditions Vents d’ouest pour le roman !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 18 novembre 2016.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le gant
Michèle Laframboise
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Les Aveux
Les Aveux
Quand hurle la nuit
Quand hurle la nuit
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le gant
Michèle Laframboise