Une fille au manteau bleu

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie Sophie a aimé ce livre

1943. Pour aider sa famille à s’en sortir financièrement, Hanneke déniche des produits sur le marché noir et fait des livraisons pour son patron. Bien que touchée par la guerre, elle a perdu son amoureux, Bas, mort au combat, Hanneke comprend vraiment ce qui se trame que lorsqu’elle doit aider une vieille dame à retrouver Mirjam Roodvelt, une juive qui se cachait dans son placard. Au fil des pistes qu’elle suit, l’adolescente découvre la résistance et les véritables horreurs qui se déroulent dans sa ville…

Monica Hesse a écrit un roman historique fort touchant qui entraine son lecteur aux Pays-Bas et lui montre comment ses habitants ont été touchés par la Deuxième Guerre mondiale. Lecture parfaite pour accompagner Le journal d’Anne Frank, cette fiction rejoindra les lecteurs intermédiaires et avancés.

Mon avis

Les personnages principaux de ce roman ont moins de vingt ans, mais ils ont déjà vécu plus que beaucoup d’adultes. Hanneke est vivante, persévérante, forte. Naïve au départ, protégée en quelque sorte de la guerre malgré le deuil de Bas (le point faible du récit tant la répétition est présente), elle accompagne le lecteur dans ses découvertes. Avec elle, on découvre la cohabitation forcée, le rationnement, la résistance, les rafles, les déportations, le tout dans une histoire centrée sur la quête de Hanneke : retrouver Mirjam. Ce suspens et ses nombreux rebondissements font en sorte que le lecteur reste captif malgré les quelques moments plus faibles. En effet, Hanneke ressasse souvent la mort de son amoureux ainsi que son amitié brisée avec Elsbeth. C’est pertinent, mais trop appuyé. Néanmoins, le reste est assez fort, émouvant, percutant. D’ailleurs, les scènes du théâtre d’Amsterdam, où les juifs attendaient leur déportation dans des conditions terribles, sont particulièrement dures, mais aussi nécessaires.

En fait, alors que Le journal d’Anne Frank montrait la réalité des juifs cachés, Une fille au manteau bleu permet de voir la vie extérieure. Celle des Hollandais qui tentent de garder une vie la plus normale possible, celle des juifs retrouvés, victimes de rafles, entassés les uns sur les autres avant d’être envoyés dans les camps. C’est un roman qui marque, une oeuvre à lire.

Merci aux éditions Gallimard pour le roman et à Pierre-Alexandre Bonin pour la révision du billet!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 17 février 2017.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Une fille au manteau bleu
Monica Hesse
Sophie Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Grandes jambes (Les)
Grandes jambes (Les)
Rose sous les bombes
Rose sous les bombes
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Une fille au manteau bleu
Monica Hesse