Un western fantasy tome 2 – Chenko

 
  • Geneviève Bossé a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Geneviève Bossé a apprécié ce livre
Billet rédigé par Geneviève Bossé, enseignante

Attention, ce livre est le deuxième de la série. Ne gâchez pas votre plaisir et commencez par le tome 1, Coyote.

Le trio constitué de Renard, Qqova et de Cassidy ne reste pas longtemps inactif après avoir récupéré la fourrure du Loup blanc. En effet, Anna Chenko n’a pas renoncé à la gloire et elle a mis un prix sur la tête de chacun d’eux, désirant être la plus puissante. Ses apprenties continuent de l’épauler dans sa mission, mais l’arrivée d’un nouveau groupe de sorcières et la présence de Taza la mort, un chef amérindien, embrouillent les plans. Lorsque Cassidy est capturé par la chasseuse de primes London Maize, la quête du pouvoir se complique. Les tractations entre les différentes bandes laissent présager le pire. Qui aura le dernier mot ? Renard résistera-t-il à Anna ? Qqova retrouvera-t-elle Cassidy ?

Moins volumineux que le tome 1, Chenko s’adresse aux lecteurs intermédiaires avides d’aventures et de rebondissements. Le rythme est toujours rapide et les nombreux dialogues participent encore une fois à maintenir l’intrigue, car ils précèdent souvent des passages dans lesquels l’action est à son maximum

Mon avis

Quelques mois se sont écoulés entre la parution des deux livres, mais j’en ai fait la lecture coup sur coup et heureusement, car la quantité de personnages reste impressionnante. Les bandes du premier opus sont toujours présentes et l’auteur y a ajouté de nouveaux protagonistes. Comme ces derniers entretiennent des liens avec Anna Chenko, le personnage central du tome 2, ils viennent enrichir le récit. Toutefois l’héroïne n’occupe pas toute la place qui lui revient. Malheureusement, peu de passages lui sont consacrés et c’est dommage, car la sorcière possède tout ce qu’il faut pour se démarquer de ses adversaires. Quant aux autres protagonistes, le lecteur n’en apprend pas beaucoup à leur sujet. ’L’auteur aurait eu intérêt à développer leur psychologie ou, du moins, à nous en révéler plus au sujet de leur passé, par exemple, au lieu de simplement les utiliser pour bonifier l’action.

Très présentes dans Coyote, les figures de style brillent par leur quasi-absence dans Chenko. Dommage, car même si certaines images étaient exagérées, elles contribuaient à la description des sentiments des personnages et à l’atmosphère de certains passages. Peut-être seront-elles de retour dans le tome 3, intitulé Ysandelle ? À suivre !

Merci aux éditions ADA pour le service de presse! 

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Geneviève Bossé le 14 août 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Un western fantasy tome 2 – Chenko
Patrice Cazeault
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Un western fantasy tome 2 – Chenko
Patrice Cazeault

— Publicité —