L'Académie – L'été d'après

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie a apprécié ce livre

Ça y est, le bal a eu lieu, la dernière journée passée ensemble à l’Académie s’est terminée et Agathe, Marie et Wendy ont repris chacune la route vers chez elle, le bagage du secondaire en poche, prêtes à vivre cet « été d’après » entre adolescence et âge adulte, à explorer l’avenir qui s’offre à elle. Pour Agathe, cet avenir est flou. Si elle a compris qu’elle ressent pour Clément un amour encore profond, palpitant, elle doit apprendre à se créer une relation comme elle le souhaite, tout comme elle doit faire la paix avec son passé et apprivoiser les chemins possibles. Pour Marie, l’avenir c’est d’abord maintenant, dans la douceur des bras de Théo, dans sa lutte contre l’anorexie, toujours présente, sans trop penser à ce Cégep qui l’attend. Et pour Wendy, cet été, c’est le feu de l’amour avec Scarlett, la poursuite de ses rêves en tant que femme et le retour en République dominicaine. Entre ça, des messages textes, des lettres jamais envoyées, un journal intime, des poèmes et un voyage à trois qui soudera encore plus cette amitié qui les rend plus fortes, plus brillantes.

Succédant à « L’été d’avant » et aux trois saisons de la série « L’Académie », « L’été d’après » propose une dernière incursion dans la vie de trois adolescentes différentes, fortes et fragiles à la fois, intimement liées. À travers le récit qui leur donne voix en alternance, Sarah-Maude Beauchesne parle de choix de carrière, d’anorexie, de deuil, de féminisme, d’amitié et d’amour.

Mon avis

J’ai souvent dit de « L’été d’avant » que je n’ai jamais eu l’impression de lire un livre « markéting », un peu comme le sont plusieurs livres dérivés de séries télé, créés juste pour faire vendre. Parce que ça pouvait se lire de façon indépendante, que la plume de Sarah-Maude Beauchesne est percutante, littéraire, que les voix des héroïnes sonnent terriblement juste. Pour « L’été d’après », j’ai eu un peu plus de doutes au départ. Est-ce parce qu’il faut cette fois absolument avoir écouté la série pour suivre ? Sans doute. Parce que si les voix féminines sont encore fortes, elles se nourrissent de leurs années à l’Académie et ne peuvent être lues de façon indépendante, notamment au départ, quand les narratrices racontent (très) rapidement la fin de leur secondaire. Néanmoins, après les cinquante premières pages, j’ai perdu cette impression et j’ai pu plonger pleinement dans les nouvelles aventures du trio d’héroïne, chacune vivant du doux et du beau, mais devant aussi faire face à des épreuves, et les racontant chacune à leur façon.

De nouveau, les voix des narratrices sont authentiques et on sent que Sarah-Maude Beauchesne puise son inspiration à la source, dans ce qu’elle est, dans ce que sont les femmes qui l’entourent, dans la vraie vie. On y croit, à son Agathe sur un fil qui cherche ce qui la fait vibrer, à sa Marie qui tente de s’accepter en choisissant de se voir comme « voluptueuse », mais qui considère les plages comme des terrains minés à éviter, à sa Wendy qui remet en doute le monde tel qu’il est, qui a peur du futur de la planète, mais veut se battre de toutes ses forces, avec ses poèmes magnifiquement accompagnés des illustrations simples, mais percutantes de Maude Bergeron. Toutefois, à la fois le format court est chouette quand on parle de sujets plus légers, à la fois il ne permet pas d’aborder en profondeur certains thèmes comme la maladie de Marie ou encore la réaction de Wendy face à sa grand-mère. Par moment, j’aurais voulu plus qu’un extrait de journal ou un poème, plus qu’une lettre. Comme si chacune de ces héroïnes portait en elle un monde assez complexe pour valoir un roman. Qui sait ? Peut-être que ça viendra…  

Merci à La Bagnole pour le service de presse!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 14 juillet 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'Académie – L'été d'après
Sarah-Maude Beauchesne
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'Académie – L'été d'après
Sarah-Maude Beauchesne