La troisième lettre

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Troisième lettre (La)
  • Auteur : Michèle Marineau
  • ISBN : 9782764413111
  • Éditeur : Courte Échelle
  • Année de publication : 2007
  • Nombre de pages : 464 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 14 ans et plus
  • Genre : Suspens
  • Mots-clés : Suspens, Enquête, Alibi
  • Informations additionnelles :
    Disponible en deux formats.
Sophie a apprécié ce livre

Lorsque Agathe O’Reilly reçoit des lettres de menaces de la Nouvelle-Écosse, elle pense aussitôt à la femme de l’homme dont elle est la maitresse. Mais la réponse pourrait aussi venir de son enfance trouble entre une mère contrôlante et le fantôme de son père disparu. Nonchalante, Agathe reste calme et décide de ne pas trop s’en faire jusqu’à ce qu’un intrus pénètre chez elle. Dès lors, elle ne peut plus nier le danger et se doit de réagir. Mais à qui peut-elle se fier? Son amant, un comédien connu? Un nouveau voisin avec qui elle se lit tout juste d’amitié? Ou encore son amie un peu fouineuse?  

Michèle Marineau aime les romans policiers et elle en déploie les codes, utilisant des descriptions inquiétantes et des plongées dans la psychologie des différents personnages qui forment une toile d’araignée autour d’Agathe dans ce récit tournant autour du côté trompeur des apparences. Le lecteur a ici le rôle d’enquêteur, mais certains indices sont cachés afin de permettre une surprise finale. C’est un roman pour adules, de par sa densité, son rythme parfois assez lent et les thèmes abordés, et donc visant des lecteurs avancés.

Mon avis

C’est un roman très adulte, mais j’en parle ici parce que nombreux sont ceux qui ont aimé les romans jeunesse de Michèle Marineau et qui ont envie de la suivre dans ce nouvel opus. Ils risquent cependant d’être déstabilisés parce que l’univers est très différent, les personnages étant pris dans des situations et des tourments complexes et de responsabilités qui ne viennent qu’avec l’âge. L’intrigue est toutefois intéressante et j’ai beaucoup aimé les différents personnages entourant Agathe, en particulier son père, personnage fantôme dont chaque évocation est entourée de musique irlandaise.

À conseiller à ceux qui aiment le mystère, les doubles faces et la belle écriture de Michèle Marineau!

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Princesses des os et Amnesia.

Merci aux Éditions Québec/Amérique pour le roman!

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 7 septembre 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La troisième lettre
Michèle Marineau
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Lina  (20.10.11 à 01 h 51)

J'ai terminer ce roman en une semaine malgré ses 457 pages.Je n'ai pas pu m'arrete pendant une seconde tellement que c'est genial comme lecture.Au debut j'ai regretté mon choix à cause du nombre de page mais a la fin je ne regrettais rien du tout.

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La troisième lettre
Michèle Marineau