L'apprentissage de Victor Frankenstein tome 1 - Un sombre projet

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Apprentissage de Victor Frankenstein (L') tome 1 - Un sombre projet
  • Auteur : Kenneth Oppel,
  • Illustrateur : Michael Frost
  • Titre original : This Dark Endeavour - The Apprenticeship of Victor Frankenstein 1
  • ISBN : 9782764416884
  • Éditeur : Québec Amérique
  • Année de publication : 2012
  • Nombre de pages : 440 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 13 ans et plus
  • Genres : Fantastique, Historique
  • Mots-clés : Alchimie, Famille, Amour, Magie, Quête,
  • Informations additionnelles :
    Collection Tous Continents (14 ans et +) Avec une intrigue ensorcelante, un triangle amoureux dchirant et des personnages complexes, "Un sombre projet" pose les bases de la fascination quprouvera Victor Frankenstein envers les limites de la science et les portes de la mort. Ce roman qui rinvente le suspense gothique pour les lecteurs daujourdhui (Rick Riordan, auteur de la srie Percy Jackson) fut slectionn, dans sa version originale anglaise, pour un Prix littraire du Gouverneur gnral, a reu une mention dhonneur dcerne par la Canadian Library Association et a t retenu parmi les livres jeunesse de lanne par le Times de Londres. Le roman promet galement dtre bientt port lcran par la productrice de Twilight. Laurat dun Prix du Gouverneur gnral pour Airborn, le Torontois Kenneth Oppel est lauteur dune vingtaine de titres parmi lesquels Demi-frre et Silverwing, le premier titre dune srie vendue plus dun million dexemplaires autour du monde. Depuis que son premier ouvrage, crit lge de 14 ans, a t remarqu par Roald Dahl, qui la soumis son propre agent littraire, le succs a donn rendez-vous cet auteur aux crits intenses et dbordants dimagination paratre au printemps 2013 : -The Apprenticeship of Victor Frankenstein, Tome 2 - Such Wicked Intent (version franaise, traduction de Lori Saint-Martin et Paul Gagn) extrait : " Vous devez comprendre quil y a des sicles que ces livres ont t crits. Ce sont de primitives tentatives dexplication du monde. On y trouve bien quelques clairs de gnie, mais, par rapport nos connaissances modernes, il sagit de rves purils. Les alchimistes ne prparaient-ils pas aussi des mdicaments ? demanda Elizabeth. Oui, ou du moins ils essayaient, dit pre. Certains croyaient pouvoir matriser tous les lments et mettre au point un lixir qui assurerait la vie ternelle. Et dautres, y compris notre excellent anctre, se sont intresss des questions encore plus fantastiques. Comme quoi, par exemple ? demanda Konrad. Converser avec les esprits. Faire apparatre les fantmes. Je sentis un froid glacial me traverser. Wilhelm Frankenstein pratiquait la sorcellerie ? lpoque, on brlait les sorcires, murmura Elizabeth. La sorcellerie nexiste pas, dit pre avec fermet. Mais lglise de Rome condamnait la quasi-totalit des livres runis ici. Vous comprenez, je pense, pourquoi la bibliothque a t garde dans lombre. Mais Wilhelm ne sest jamais fait prendre, nest-ce pas ? demandai-je. Pre secoua la tte. Non, mais un beau jour, dans sa quarante-troisime anne, sans dire un mot personne, il a enfourch son cheval et quitt le chteau, laissant derrire lui sa femme et ses enfants. On ne la plus jamais revu."
Sophie a aimé ce livre

Victor Frankenstein a grandi dans le château familial entouré de son frère jumeau Konrad, de leur cousine Élisabeth et, la plupart du temps, de leur ami Henry. Joueurs et créatifs, les adolescents ne s’ennuient jamais, mais leur équilibre s’effondre quand Konrad tombe gravement malade. Alors que les médecins semblent incapables de trouver un remède à la maladie mystérieuse qui fait dépérir son jumeau, Victor découvre dans la Bibliothèque obscure, qui se trouve dans les caves du château et dont leur père leur a formellement interdit l’accès, la formule d’un élixir de Vie. Guidés par un vieil alchimiste qui les aide à déchiffrer la recette, Victor, Élisabeth et Henry partent à la recherche des trois rares ingrédients nécessaires. Mais trouver chacun d’eux est extrêmement difficile et dangereux, les entrainant lentement mais sûrement dans la noirceur. Et si, en voulant sauver la vie de Konrad, ils mettaient la leur en jeu?

Ce premier roman de la nouvelle trilogie de Kenneth Oppel se situe avant l’histoire racontée par Mary Shelley dans Frankenstein et propose au lecteur de découvrir la jeunesse de celui qui en est venu à se prendre pour Dieu, Victor. Créant une atmosphère gothique remplie de suspens, l’auteur propose une série d’aventures haletantes et utilise un vocabulaire relevé et enrichi. Pour lecteurs avancés.

Mon avis

Très chouette lecture que celle-ci. Il faut dire que l’univers entourant le Frankenstein de Mary Shelley est riche et que j’étais déjà vendue à l’écriture de Kenneth Oppel. J’avais donc beaucoup d’attentes et elles n’ont pas été déçues.

Kenneth Oppel propose ici une vision de la jeunesse de Victor Frankenstein, posant entre les lignes des questions à son lecteur : Qu’est-ce qui fait passer de la raison à la folie? Y a-t-il forcément à la base une graine de folie, de méchanceté, dans ceux qui tournent mal?

Son Victor Frankenstein est complexe et riche, tant pour ce qui est de son caractère que des raisons qui le poussent à aller vers l’alchimie : son envie de sauver son frère avant tout, mais aussi la désillusion face à son père et sa relation trouble avec sa cousine Élisabeth.

L’auteur a en outre fait de nombreuses recherches sur l’époque dans laquelle se déroule son récit et cela se sent dans les détails qu’il donne, tant pour décrire les lieux, les actions des médecins, les relations entre les maîtres et leurs domestiques. Il arrive presque à faire sortir les personnages des lignes et les scènes racontées, très visuelles, sont agréables à lire. On sent aussi les recherches pour tout ce qui touche l’alchimie et, du coup, les esprits plus scientifiques y trouveront leur compte.

Pour ma part, emballée par les aventures des adolescents pour recréer l’élixir de vie et la grande habileté de Kenneth Oppel pour décrire les batailles, notamment celles entre des créatures malfaisantes et Victor, je n’ai été dérangée que par le personnage d’Élisabeth. Je ne saurais mettre le doigt sur un défaut en particulier, mais elle m’a semblé trop girouette, pas assez constante. Dommage, car c’est le seul personnage féminin d’importance…

En bref? Une lecture qui accompagne parfaitement le classique de Mary Shelley, mais qui peut aussi très bien se lire juste pour le plaisir!

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Marina de Carlos Ruif Zafon

Merci à la maison d'édition Québec Amérique pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 10 octobre 2012.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'apprentissage de Victor Frankenstein tome 1 - Un sombre projet
Kenneth Oppel,
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'apprentissage de Victor Frankenstein tome 1 - Un sombre projet
Kenneth Oppel,