Le trône de Carthya tome 1 - Le faux Prince

 
  • Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Trône de Carthya (Le) tome 1 - Le faux prince
  • Auteur : Jennifer A. Nielsen,
  • ISBN : 9781443122443
  • Éditeur : Scholastic
  • Année de publication : 2012
  • Nombre de pages : 352 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 11 ans et plus
  • Genre : Fantasie
  • Mots-clés : Conquête, Complot, Amitié,
Sophie a aimé ce livre

Sage est un orphelin qui survit grâce à ses mains agiles qui n’hésitent pas à voler de quoi subvenir à ses besoins. Quand maître Connor le sauve d’un boucher en colère et l’entraine avec lui, Sage ne sait pas qu’il vient de s’embarquer dans une combine qui lui vaudra peut-être la mort. En effet, Le royaume de Carthya est déjà au bord de la guerre civile et la famille royale vient d’être assassinée, si bien que les Régents se disputent le pouvoir. Maitre Connor fait partie d’eux et a l’intention de mettre sur le trône la copie du prince Jaron, disparu en mer des années plus tôt. C’est ainsi qu’il recrute Sage ainsi que trois autres jeunes hommes ressemblant physiquement au prince disparu, les amenant dans son manoir pour leur enseigner l’histoire de la Carthya, les bonnes manières et le maniement de l’épée afin que l’un d’eux puissent berner les nobles du royaume. Sage, jeune homme au caractère bien trempé, n’a pas envie de cette vie de prince et des responsabilités qui viennent avec, mais si c’est la seule façon de survivre…

Roman de fantasie qui pourrait facilement passer pour un roman historique puisque la Carthya pourrait être facilement n’importe quel royaume connu du Moyen-Âge, Le faux Prince présente une intrigue royale où les manigances et les secrets sont multiples et dans laquelle les personnages masculins sont à l’avant-plan. Le tout est accrocheur et accessible à tous les lecteurs.

Mon avis

Le faux prince est une chouette histoire, captivante du début à la fin et vraiment intéressante pour les garçons. L’univers mis en place n’est pas trop étrange, il se tient et on y croit, un monde fait de tromperie, oui, mais aussi d’intelligence et de ruse, de loyauté et d’amitié.  De leur côté, les quatre jeunes de l’histoire, les trois qui survivent un peu plus longtemps du moins, sont crédibles et assez différents les uns des autres pour qu’on puisse se reconnaitre dans l’un ou l’autre.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé Sage et son caractère rebelle, sa loyauté et sa façon de découvrir les secrets des autres. Il prend son destin en main au fil du récit et se dévoile lentement, surprenant le lecteur à de nombreuses reprises. Si la fin est peut-être un peu trop heureuse, quoique la suite qui sortira cet automne au Québec promet d’autres remous, j’ai aimé comment l’auteure nous y a amenés, comme si elle avait dispersé des pièces de casse-tête au fil du récit avant de les réunir pour nous surprendre avec la composition finale.

En bref? Un roman d’aventures captivant avec des personnages masculins qui pourraient rejoindre les lecteurs timides. 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Beyonders.

Merci aux éditions Scholastic pour le roman!


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 21 août 2013.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le trône de Carthya tome 1 - Le faux Prince
Jennifer A. Nielsen,
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Beyonders - Vers l'autre monde
Beyonders - Vers l'autre monde
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le trône de Carthya tome 1 - Le faux Prince
Jennifer A. Nielsen,