L'Affaire Maria Gomez

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Affaire Maria Gomez (L')
  • Auteur : Camille Bouchard,
  • ISBN : 978-2-89714-083-0
  • Éditeur : La Bagnole
  • Année de publication : 2013
  • Nombre de pages : 120 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Mystère, Enquête, École
Sophie a apprécié ce livre

Une attaque sordide a eu lieu dans la polyvalente où travaille un psychologue d’expérience. Si la victime n’a pas porté plainte et qu’il n’y a donc pas eu d’enquête policière, il ne peut vivre avec le doute et décide de remonter le fil des événements en invitant dans son bureau les principaux protagonistes de l’histoire. Et au fil de leur récit, il découvre des choses qu’il n’aurait jamais pu imaginer…

Récit réaliste qui propose au lecteur de suivre le fil des témoignages pour faire la lumière sur cette « Affaire Maria Gomez », le roman aborde des thèmes propres à l’école secondaire  et met au centre du récit les relations avec les élèves types : la première de classe, le beau sportif, la belle fille, le rejeté. Accessible à tous les lecteurs, ce roman pourra attirer les jeunes de 12 ans et plus.

Mon avis

J’en attendais beaucoup, trop peut-être, après Le coup de la girafe, précédent roman réaliste du même auteur, qui m’a jetée par terre. C’est donc pourquoi je suis un peu déçue même s’il s’agit d’un bon roman, porté par l’écriture toujours fluide et efficace de Camille Bouchard.

La prémisse est intéressante et, surtout, l’intrigue se situe dans une polyvalente anonyme qui pourrait être n’importe laquelle grâce au réalisme du récit. Si j’ai été surprise de suivre d’abord un narrateur adulte, je m’y suis rapidement habituée et j’ai été intriguée par cette affaire dont on connait bien peu de choses. Oui, les personnages sont assez stéréotypés, mais ils n’en restent pas moins crédibles (puisqu’ils existent tous dans chaque école secondaire) et se révèlent étonnants au fil de leur confidence, ce qui fait que le lecteur accroche et qu’il est difficile de fermer le roman avant de connaître la fin. Mais c’est cette fin qui m’a un peu déçue. En fait, la dernière révélation est vraiment surprenante, presque choquante, mais il m’a semblé qu’elle avait manqué de préparation en ce sens où je n’ai pas réussi à me l’expliquer. J’aurais aimé plus d’informations pour comprendre d’où vient cette violence et ce qu’elle implique et j’ai eu l’impression qu’il manquait un chapitre. Oui, j’aime bien les fins ouvertes, mais celle-ci m’a semblé un peu brusque.

En outre, même si j’aime bien la collection Gazoline habituellement, j’ai cette fois été dérangée par certaines notes en bas de page qui ne me semblaient pas nécessaires et qui finissaient par entrecouper la lecture.

En bref? Une intrigue qui suscite la curiosité et accroche le lecteur, mais une fin trop brusque. 

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Le coup de la girafe que j'ai mentionné plus tôt. 

Merci à La Bagnole pour le roman! 


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 23 septembre 2013.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'Affaire Maria Gomez
Camille Bouchard,
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Coup de la girafe (Le)
Coup de la girafe (Le)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

MaJie (04.10.13 à 17 h 03)

Je viens de terminer la lecture de ce roman. Comme vous, les notes de bas de page m'ont irritée... surtout que plusieurs mots bien plus difficiles que ceux définis en bas de page se trouvent dans le roman. Sinon, j'ai trouvé que l'intrigue du roman était vraiment intéressante, et que la narration sortait de l'ordinaire. Pour ce qui est de la fin, je pense, contrairement à vous, qu'elle est bien préparée tout au long du roman! Plusieurs indices laissent deviner ce qui s'en vient... mais j'en conviens que le manque d'explication est frustrant. J'imagine bien par contre mille et une possibilités d'utilisation dans une classe!

Bref, un roman à lire selon moi pour son unicité et la plume de Camille Bouchard!

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'Affaire Maria Gomez
Camille Bouchard,