Le plongeoir

 
  • Sophie a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Plongeoir (Le)
  • Auteur : Elsa Devernois
  • ISBN : 9782362664281
  • Éditeur : Talents Hauts
  • Année de publication : 2021
  • Nombre de pages : 58 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 12 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Consentement, Harcèlement, Eau
Sophie a adoré ce livre

La narratrice et son amie Ady se font inviter sur les plongeoirs de la piscine par deux garçons. Mais la sensation de plaisir laisse rapidement place au malaise et à la crainte quand elles réalisent qu’elles n’ont pas envie de sauter… et que les garçons n’ont pas l’intention de les laisser redescendre.

« Ady riait encore, mais, maintenant, dans son rire, j’entendais des suppliques. Elle riait, mais son rire disait non. »

Un après-midi ensoleillé, le narrateur amène le jeune fils d’amis de la famille à la rivière. Le garçon ne sait pas nager et refuse de venir à l’eau, mais le narrateur décide qu’il lui apprendra, de gré ou de force. Après tout, l’autre n’a qu’à pas faire sa chochotte.

À la plage, une mère observe de loin le jeu de son fils, bien déterminé à faire en sorte que sa copine se baigne. Bien qu’elle voit qu’il pousse le jeu et ne remarque pas les signes – évidents pour elle – que sa copine ne trouve plus ça drôle du tout, la mère ne réagit pas, persuadée que, si elle le fait, il lui dira de se mêler de ses affaires.

Le plongeoir est un court roman composé de trois nouvelles qui abordent le sujet du consentement et dont la narration est assurée par des personnages qui représentent les clés d’une situation problématique : l’agresseur, la victime, le.la témoin. Bref, écrit dans un vocabulaire accessible, ce livre convient à tous les lecteurs.

L’avis de Sophie

Oh quelle claque ! Si j’ai préféré le premier texte, chacun des récits est fort, efficace, punché, rempli de phrases géniales qui expliquent si bien la mécanique qui se met en place. « D’un coup, j’ai arrêté d’admirer leurs muscles. S’ils étaient là pour m’empêcher de retourner vers l’escalier, leurs muscles étaient juste un obstacle. Ils n’avaient plus rien d’excitant. »

Le premier texte présente donc le point de vue de la victime et il y a tout dans ce récit : de l’attirance initiale, de la crainte qui monte, des jambes qui restent en mouvement même si la tête dit non, des rires remplis de frayeur, du changement de regard sur l’autre, de la peur, de la colère. Le deuxième texte est quant à lui du point de vue de l’agresseur et encore une fois tout est juste. L’inconscience du narrateur, d’abord, son incompréhension du drame qui se joue, « Il panique, mais ça va, c’est un jeu ! », alors qu’il remet toujours la faute sur l’autre, puis l’arrivée à la maison avec les parents qui l’accueillent et le félicitent d’avoir appris à nager au plus jeune sans décoder le drame qui vient de se jouer.

Finalement, le troisième texte laisse la parole au troisième rôle, bien souvent présent dans ce genre de situation : le témoin. Ici, le personnage de la mère est intéressant parce qu’elle voit ce qui se passe et ne cherche pas à excuser son fils : il n’est pas idiot, il doit bien voir les signes qui lui semblent évidents, mais elle reste en retrait. J’aurais toutefois aimé que la fin soit un peu plus longue afin qu’on voit le fils la rejoindre et qu’on découvre si elle passe quand même un commentaire. Mais ça, ce sera à imaginer !

Alors vraiment, si vous êtes profs, ce livre c’est un roman fabuleux pour parler de consentement, de harcèlement, des rôles clés sans impliquer la sexualité. Et si vous êtes ado, sachez que c’est un bijou qui vaut la peine d’être découvert, tout simplement !  

Merci aux éditions Talents hauts pour le service de presse !

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 10 mai 2021.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le plongeoir
Elsa Devernois
Sophie a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Porte de la salle de bain (La)
Porte de la salle de bain (La)
Vie de gâteau sec (Ma)
Vie de gâteau sec (Ma)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le plongeoir
Elsa Devernois