Lectrice ou... prof de français ?

Partagez sur Facebook Parlez-en sur Twitter

21 mars 2022

Il y avait longtemps que je n'avais pas pris mes crayons pour raconter une de mes péripéties de lectrice, mais cette anecdote méritait d'être racontée !

Pour les curieux.ses, une anacoluthe, c'est « une rupture dans la construction syntaxique d'une phrase. La phrase commence mais est interrompue, et l'enchaînement attendu est remplacé par un autre. Il y a donc discontinuité syntaxique mais non rupture du lien logique. »

Exemple : Sarah craignait de devoir tout replacer seule. Toutefois, en arrivant dans le sous-sol, la pièce était rangée. 

Ici, c'est Sarah qui arrive, c'est donc elle qui devrait être le sujet qui suit le complément de phrase. 

Bref, c'est mon obsession (demandez à mes collaborateur.trice.s, je suis cinglée) et il est rare que j'en trouve dans les romans, mais il y en avait plusieurs dans La note brisée (ça peut aussi être vu comme un effet de style, ce n'est pas forcément une « erreur » en soi).

Et si vous vous demandez si j'ai hurlé chaque fois, la réponse est... oui !

Parcourir les archives  

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •