La main dans le sac

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Main dans le sac (La)
  • Auteur : André Marois
  • ISBN : 9782890218734
  • Éditeur : Courte Échelle
  • Année de publication : 2006
  • Nombre de pages : 150 pages
  • Niveau de difficulté : intermédiaire
  • Public cible : 14 ans et plus
  • Genre : Noir
  • Mots-clés : Découverte, Mystère, Enquête
  • Informations additionnelles :
    Plus facile trouver en bibliothque qu'en librairie!
Sophie a apprécié ce livre
Nounours est un homme à la carrure de géant sans histoire. Alors qu’il déplace des poubelles comme à son habitude aux abattoirs Darfeuille & Fils, il trouve une main d’enfant, de fillette. Aussitôt, son univers bascule et sa tranquillité est menacée. Incapable de se résoudre à se débarrasser de ce bout de chair, l’homme perd ses repères et se retrouve bientôt dans une histoire qui mêle petits trafiquants et grosse organisation, as du pickpocket et bouchers sanguinaires…

Roman noir qui plonge le lecteur dans un univers mystérieux, très adulte et rempli de mystère, La main dans le sac propose une galerie de personnages surprenants et un rythme assez lent qui conviendra peut-être mieux aux lecteurs avancés.

Mon avis

André Marois est maître dans l’art de créer une atmosphère. Tant dans la description des abattoirs Darfeuille & Fils où Nounours travaille de nuit que dans celle du logement baignant dans une douce odeur de cari qui se corse le week-end alors que le chef de service abuse un peu des épices ou encore dans celle de l’ambiance des soirs de matchs au bar le Douze. Le tout rend très visuels, et odorants, les lieux importants pour le déroulement du récit et permet de saisir un peu plus cette histoire portée par des personnages qui restent très mystérieux.

En effet, on ne sait pas trop à quoi s’attendre en lisant le résumé du roman et cette ambiguïté demeure jusqu’à la toute fin. Nounours est un personnage complexe, mystérieux, difficile à comprendre et, s’il se dévoile au fil des pages, je n’ai jamais trop réussi à saisir pourquoi il s’était tant attaché à cette main trouvée dans les poubelles…

Au final, si j’ai aimé me plonger dans l’ambiance noire du roman et découvrir au fil des pages de nouvelles pistes pour le moins surprenantes, j’ai été un peu déçue par le fait de n’avoir jamais eu les cartes en main pour comprendre moi-même. Il n’y a pas d’indices, le dénouement, sanglant, vient répondre aux questions, mais n’aurait jamais pu être imaginé.

À conseiller aux amateurs de romans noirs, donc!

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par Et mon tout est un homme ou encore Les Allergiks

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 24 janvier 2012.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La main dans le sac
André Marois
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La main dans le sac
André Marois