La forme floue des fantômes

 
  • Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Forme floue des fantômes (La)
  • Auteur : Camille Bouchard
  • ISBN : 9782896072767
  • Éditeur : Soulières Éditeur
  • Année de publication : 2014
  • Nombre de pages : 250 pages
  • Niveau de difficulté : débutant
  • Public cible : 11 ans et plus
  • Genres : Suspens,
  • Mots-clés : Fantôme, Défi, Amitié
Sophie a apprécié ce livre

Tristan Beauthiaume a l’esprit scientifique. S’il  de la difficulté en français et en histoire, il a des résultats impressionnants en mathématiques et en sciences. Rejeté par ses pairs à cause de la couleur de sa peau, il se lie rapidement d’amitié avec le nouveau de l’école, le grand et timide Fabrice. C’est d’ailleurs en tentant de sauver ce dernier du groupe des Quatre épais que Tristan s’est mis les pieds dans les plats, acceptant de relever le défi de passer une nuit complète dans la maison des Turgeon-Hébert que tous croient hantée. Bien que son esprit scientifique rejette rigoureusement la possibilité de l’existence des fantômes, Tristan doit bien admettre qu’il s’y passe des choses bien étranges…

Roman réaliste qui joue avec des éléments de suspens et de fantastique, La forme floue des fantômes traite d’adolescence et d’intimidation, mais aussi de transsexualité grâce au personnage du père de Tristan. Accessible et rythmé, ce livre peut rejoindre tous les lecteurs.

Mon avis

Après avoir lu des histoires beaucoup plus sombres de Camille Bouchard, j’ai été vraiment surprise par ce récit. Il faut dire que, comme il l’explique à la fin du roman, l’auteur s’est donné le défi d’écrire une histoire positive. En cela, c’est une réussite. Malgré des thèmes parfois sombres, le racisme, le chantage et la jalousie, entre autres, une lumière certaine traverse le roman.

Côté histoire, l’intrigue est bien ficelée. La maison hantée et le défi sont amenés de manière efficace et ce qui se passe durant les deux nuits vient en effet ébranler les certitudes de Tristan comme celles du lecteur. Intéressante idée aussi que celle du père transsexuel et j’ai beaucoup aimé la façon de l’utiliser, tant avec cette relation père-fils empreinte de respect que dans le drame qu’on sent venir quand le directeur de l’école s’intéresse d’un peu trop près à celle qui se fait appeler Annie.

Seule la fin m’a un peu déçue. D’abord impressionnée par la façon dont l’auteur a résolu le mystère de la maison hantée, y a-t-il oui ou non un fantôme?, j’ai perdu de mon enthousiasme devant la conclusion générale de l’histoire où il y a un peu trop de bons sentiments pour que ce soit authentique. Je comprends la volonté d’avoir une fin positive, mais ici ça se fait un peu au détriment de la crédibilité. Ou peut-être est-ce moi qui ne crois pas assez en la bonté humaine ?

À noter, je vous propose une activité pédagogique à partir d'un extrait particulièrement accrocheur du roman. C'est dans Le coin des profs

Merci à Soulières éditeur pour le roman !


Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie le 3 octobre 2014.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La forme floue des fantômes
Camille Bouchard
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Affaire Maria Gomez (L')
Affaire Maria Gomez (L')
Coup de la girafe (Le)
Coup de la girafe (Le)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La forme floue des fantômes
Camille Bouchard