La route de Chlifa

 
  • Sophie Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Sophie Sophie a aimé ce livre
Karim a beaucoup de difficulté à s'intégrer dans sa nouvelle classe au Québec et, s'il s'efforce de ne rien laisser paraître, la narratrice décèle dans son regard de glace une tristesse insondable. En effet, la vie de Karim n'a pas commencé à son arrivée au Canada, mais elle trouve ses racines au Liban, magnifique pays qui est ravagé par une guerre civile. Sous les bombes qui redoublent d'ardeur, Karim a dû arrêter l'école et a vu son amoureuse mourir. Lorsque la soeur de cette dernière, Maha, lui annonce qu'elle quitte Beyrouth pour tenter de rejoindre Chlifa avec son petit frère de six mois, Karim décide de les accompagner. Ensemble, ils affronteront les barrages et la forêt dans l'espoir de rejoindre une zone de paix au travers d'un voyage qui marquera l'adolescent à tout jamais.

Le livre offre différents points de vue. Celui d'une étudiante de la classe de Karim qui le voit de l'extérieur, celui de l'adolescent lui-même qui tient son journal intime et celui d'un narrateur externe qui narre toute la partie se passant au Liban. Michèle Marineau touche ici les thèmes des séquelles de la guerre, du déracinement, de l'amitié, de l'amour et de l'espoir à travers une histoire touchante et accessible malgré les nombreux noms de lieux inconnus du lecteur moyen!

Mon avis

J'ai lu ce roman alors que j'étais adolescente et j'avais été bouleversée par cette histoire touchante. Je dois dire que je l'ai été tout autant à ma deuxième lecture. En effet, la structure du roman permet d'abord de créer le mystère autour du personnage de Karim, puis la plongée dans son passé permet de mieux le comprendre, de découvrir les raisons de ses agissements et de développer de la compassion. Cette structure forme ainsi une boucle, où les événements qui paraissent anodins au début prennent de l'ampleur lorsqu'ils sont vus sous un nouvel angle.

Il faut aussi mentionner que le Liban est magnifiquement décrit et que le récit ouvre la porte à une réflexion sur les raisons de cette guerre qui perdure encore aujourd'hui.

Vous ai-je déjà dit que j'aime Michèle Marineau?

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par CassiopéeSeul sur la mer immense et Enfant soldat

Billet corrigé par Antidote 9 juste avant d'être publié par Sophie Sophie le 22 juillet 2011.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La route de Chlifa
Michèle Marineau
Sophie Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

morisoph (23.07.11 à 22 h 48)

Ce roman vieillit admirablement bien. J'en ai fait plusieurs lectures, à des époques différentes et à chaque fois je le lis d'une seule traite, incapable de m'en détacher.
Lina  (20.10.11 à 01 h 59)

J'ai beaucoup aimé ce roman car je me suis attachée rapidement a l'histoire et au personnage.
melainebooks (09.09.13 à 14 h 42)

Très beau billet sur un roman que je vais commencer très bientôt. Merci ! http://melainebooks.over-blog.com

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La route de Chlifa
Michèle Marineau