C'est le premier... je balance tout ! (Juin 2017)

 
Partagez sur Facebook Parlez-en sur Twitter

1er juin 2017

Juin, déjà? Durant le mois de mai, j’ai eu la chance de vivre plein de nouvelles aventures, d’être jury pour la première fois dans un festival, d’aller parler à 70 profs documentalistes de littérature jeunesse et d’adolescence, d’ajouter quelques voyages à mon palmarès et de rédiger dix-sept critiques pour le site (ce qui est bien peu, mais merci aux collaborateurs pour l’aide!). Ouf!

Le top et le flop

Ce mois-ci j’ai découvert deux livres qui pourraient vraiment faire lire les garçons plus récalcitrants : Les moustiques et Youtubeurs. On est dans deux genres très différents, mais tant l’histoire que le style de l’auteur sont, dans les deux cas, très accrocheurs.

Avec Les moustiques, Jocelyn Boisvert propose une histoire d’horreur assez douce, mais prenante, où un village est envahi subitement par des moustiques qui dévorent littéralement l’intérieur du corps de leur victime. Rapidement, les morts s’accumulent et le héros doit tenter de protéger sa jeune sœur et de survivre lui-même. À l’aube de l’été, alors qu’au Québec on annonce la multiplication des insectes piqueurs, c’est à vous donner des frissons!

Avec Youtubeurs, Olivier Simard plonge dans la réalité d’un adolescent qui aimerait bien atteindre la popularité grâce à Youtube, mais qui ne sait pas trop comment s’y prendre. On rit beaucoup avec celui qui se surnomme Henri OMG et on croit totalement à cette histoire qui est accompagnée de graphismes actuels.

Le flop? Disons que ma déception a été Nightfall. Pour une fois que je me décide à lire de l’horreur, j’espérais être davantage effrayée. Le climat fonctionne, c’est sombre et tendu, mais il manque ce petit pic de frayeur intense qui fait qu’on a envie de laisser une veilleuse pour la nuit.

Une chronique d’ailleurs

C’est justement via cette rubrique de C’est le premier, je balance tout ! de Julia que j’ai (re)découvert le site Dans ta page et que j’en suis devenue officiellement fan. Déjà la bannière me parle :


En tout cas, ça donne envie d’en savoir plus. Et puis il y a cet amour sous-jacent, ces petits personnages (elles sont deux à écrire) qui se répondent et mettent de la vie dans les chroniques. C’est chouette !

Et donc, j’ai découvert leur texte sur Les porteurs de Cat Kueva, au moment même où j’étais en recherche pour Leslibraires sur le sujet de la transsexualité. Bingo ! Il y a la présentation, oui, mais aussi une fine analyse et… des gifs. Je suis comblée (et je fais un abus de points d’exclamation)!

Ailleurs sur le web

Au mois de mai avait lieu à La Rochelle le Festiprev, un festival de films conçus par les jeunes (de 9 à 25 ans, mais principalement des ados) autour de la citoyenneté et de la prévention. Chaque groupe a ainsi écrit, filmé et monté un film de cinq minutes maximum et était invité à venir le présenter au jury (dont je faisais partie). Il y a eu de véritables perles dans les 33 oeuvres en sélection et, joie et bonheur, les films sont en ligne sur le site du festival. Voici d’ailleurs le grand gagnant, choisi pour la mise en scène inventive, l'humour et le rythme. On se reconnait, on rigole et on se remet en question. Bravo!

 

FestiPREV 2017 - Et toi, tu me vois comme ça ? from epj on Vimeo.

 

Ce que j’ai fait de mieux

Deux sources principales de fierté ce mois-ci : D’abord, rencontrer 70 professeurs-documentalistes pour leur parler de littérature jeunesse a été tout un défi. La grande timide en moi (qui préfère nettement être derrière un ordinateur) a vécu beaucoup de stress, mais les commentaires ont été tellement positifs que je retire de cette conférence une impression très positive. Mon accent québécois et moi avons été super bien accueillis en France et j’espère que cette première rencontre sera suivie par d’autres!

Et puis la grande timide a aussi osé publier une vidéo pour parler de Youtubeurs (le concours annoncé est terminé, bravo aux gagnants). Encore une fois, même si je suis super à l’aise quand je suis devant ma classe, me filmer est une expérience quasi traumatisante (d’ailleurs j’ai manqué de courage depuis et je n’en ai pas refait), mais la vidéo a été vue et a contribué à faire connaitre ce livre, ce dont je suis heureuse.

Et voilà! À dans un mois!

Le projet du « 1er, je balance tout » a été initié par Julia de Allez vous faire lire et vous devriez aussi aller voir ce qu'elle a à dire ce mois-ci !

Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)
Parcourir les archives

Ajoutez votre voix à la conversation

Dans ta page (01.06.17 à 17 h 04)

Rholalalala, merci mille fois pour tous ces compliments qui nous permettent en plus de découvrir ton blog !

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •