Février... le mois de l'histoire des Noirs

 
Partagez sur Facebook Parlez-en sur Twitter

12 février 2019

Février est le mois de l’histoire des Noirs et j'ai eu envie de mettre de l'avant quelques titres vraiment intéressants à lire et à partager, pour apprendre, se divertir, se conscientiser. Les voici !

Pour parler des conditions de vie historiques et d'esclavagisme :

Noire – La vie méconnue de Claudette Colvin d'Émilie Plateau

Dans l’Alabama des années 50, les lois Jim Crow prévoient que les noirs soient séparés des blancs. Partout. Comme dans le bus, où les noirs doivent monter à l’avant pour acheter leur billet, puis ressortir et monter derrière (« Sauf si le chauffeur démarre avant que vous soyez montés »), dans leur section. Section qu’ils doivent toutefois céder si un Blanc n’a plus de place pour s’assoir à l’avant. Un jour, une femme refuse de céder son siège, malgré la demande répétée du chauffeur. Ce dernier fait appel à des policiers et la femme est arrêtée. Rosa Parks, vous croyez ? Non, Claudette Colvin. Elle a quinze ans, l’âme d’une militante et est prête à se battre.  

Betty Coton de Caroline Albaut

Betty Coton est l’histoire d’une jeune africaine, enlevée à leur famille, pour être vendue comme esclave en Louisiane. La capture, la plantation, l’envie de liberté ou la musique, Corinne Albaut décrit les conditions atroces de ces esclaves, maltraités et humiliés et vendus par des négriers. Devenue souffre-douleur du fils du propriétaire, Betty trouvera la force de se révolter. Si elle reste esclave, son fils sera libre. Un roman réaliste, pour un hymne à la liberté.  

Les larmes noires de Julius Lester

1859. La jeune Emma vit dans une plantation de coton entourée des siens et de la famille du maître, lorsqu’on la sépare de ses parents et de ceux qu’elle aime. A treize ans, elle est vendue, comme des centaines d’autres esclaves. Sarah, la fille du maître, très attachée à Emma, ne pardonnera jamais cette barbarie à son père… 

La vraie couleur de la vanille de Sophie Chérer

Île Bourbon, 1829. Ferréol est passionné de botanique et peu enclin à nouer des relations avec les autres. Toutefois, le hasard l’amène à entendre parler d’une esclave qui est morte en donnant naissance à un nourrisson et, porté par le souvenir de sa sœur morte toute jeune, le propriétaire terrien décide de prendre l’orphelin sous son aile, malgré sa couleur et les jugements des autres. Dès son plus jeune âge, Edmond est ainsi admis dans le laboratoire de son maître qui lui enseigne tout ce qu’il connaît de la botanique, et lui reconnait une intelligence et une mémoire extraordinaires, sans pourtant lui apprendre à lire ou à écrire, lui interdisant donc d’exister par lui-même dans ce monde de Blancs qu’est la science. Lorsqu’un jour Edmond découvre comment féconder la fleur de la vanille, permettant ainsi à toute l’île d’espérer devenir riche grâce à ce nouveau produit, son maître ne peut lui reconnaître une telle découverte… 

Les mangues resteront vertes de Christophe Léon

Odélise a dix ans quand les services sociaux arrivent sur l’ile de la Réunion pour proposer à de nombreux parents de « prendre en charge » un enfant et assurer l’éducation de celui-ci en France. C’est ainsi que la jeune fille devient pupille de l’État et quitte les siens pour atterrir en Creuse, dans un village où tous sont blancs, où les conditions de vie sont difficiles. Pour lutter contre le chagrin, la peur, l’isolement, la jeune fille se crée un double, Zeïla, une version plus forte d’elle. Mais si Zeïla peut la réconforter, lui donner du courage, elle ne peut la protéger de la cruauté des hommes… 

Les fruits étranges de l'Alabama de Camille Bouchard

Un jour que Samuel se promène sur le terrain de son grand-père avec sa meilleure amie Marion, il est intrigué par un vieux puits. En s’approchant, les deux jeunes remarquent que le puits n’est pas si vieux que ça et qu’il semble même entretenu. Y descendant grâce à l’échelle qui en longe la paroi, Samuel et Megan découvrent un trou d’où jaillit une étrange lumière, des sons et une chaleur bien particulière. Croyant d’abord qu’il s’agit d’un écran, les deux amis s’avancent et… atterrissent en Alabama, en 1964, au beau milieu qu’une querelle entre des Blancs et un Noir. Ils se lancent tout de suite à la défense de ce dernier, mais le racisme est violent dans cette région des États-Unis à cette époque…

Nouvelle-Orléans de Camille Bouchard

En 1842 à la Nouvelle-Orléans, les Blancs, les Noirs, les quarterons et les octavons se croisent dans les rues. Napoléon, lui, utilise la musique comme couverture pour détrousser les riches clients. Un soir, il rencontre une jeune prostituée très douée avec les lames dans la rue. Attiré par elle, il se laisse entrainer par la jeune femme dans une histoire étrange. Cette dernière veut en effet capturer un esclave qui s’est enfui afin de mettre la main sur la récompense et payer sa propre liberté. Sur leur chemin, des célébrations vaudou et la veuve Duromarin, une terrible psychopathe. 

Pour parler de la ségrégation et de la déségrégation :

Rosa Parks, elle a dit non au racisme de Florence Lamy

Le 1er décembre 1955, à Montgomery, une ville des États-Unis, le destin de Rosa Parks change. Cette couturière, mariée et sans enfants, mène une vie rangée. Elle s’implique dans sa communauté et n’hésite jamais à donner un coup de main à ses proches. Toutefois, ce jour-là, elle est fatiguée et décide de prendre l’autobus pour retourner chez elle. Elle court même le risque de s’assoir dans la section médiane qui sépare celle des passagers blancs de celle des passagers noirs. Rosa sait qu’elle devrait laisser sa place si jamais un Blanc s’assoit près d’elle ou réquisitionne son siège , mais lorsque cela se produit, elle refuse. Elle en a assez de se faire traiter de la sorte. Les Noirs possèdent eux aussi des droits. L’autobus s’immobilise et la situation dégénère. La passagère est amenée au poste de police où elle passe la nuit. À partir de ce moment, une lutte dépasse sa seule personne : il est question des droits de tout un peuple. 

Bluebird de Tristan Koëgel

Minnie et son père sont des musiciens de route depuis que la mère de l’adolescente est morte. En effet, son père a juré qu’elle ne travaillerait jamais dans les champs des blancs comme lui a dû le faire. Mais voilà, quand elle se blesse au pied, ils doivent faire une pause et atterrissent dans la plantation de Charley Silas, un propriétaire particulièrement cruel. Là, pendant que Minnie se remet, son père retrouve le travail des champs et la réalité des Noirs face aux Blancs. Sauf que les apparences sont trompeuses sur cette plantation surveillée par un couple d’Irlandais aidés d’un Indien et Minnie se lie d’amitié avec leur fils… du moins jusqu’à ce que le Klu Klux Klan, très actif dans cette partie des États-Unis, frappe.  

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley

Sarah Dunbar et sa jeune sœur Ruth font partie des premiers élèves à intégrer le collège blanc de Jefferson quand la loi oblige tous les établissements de Virginie à accueillir des élèves noirs. Mais leur intégration n’est pas facile, chacun, élèves comme enseignants, cherchant un moyen de les dissuader de revenir, et, avec leurs amis, elles subissent chaque jour des violences verbales et physiques qui mettent leur volonté à l’épreuve. Sarah sait bien qu’il faut qu’il y ait des jeunes qui résistent pour que les choses changent, mais elle doute de plus en plus de pouvoir y arriver. Linda, elle, est la fille d’un grand éditorialiste fervent de la ségrégation et elle a bien l’intention de tout faire pour mettre des bâtons dans les roues des Noirs qui se retrouvent dans son collège. Pourtant, sa première rencontre avec Linda bouleversera toutes ses valeurs…  

Sweet Sixteen de Annelise Heurtier

Dans l’état de l’Arkansas en 1957, les Noirs ne peuvent partager les mêmes toilettes que les Blancs, ni utiliser les mêmes autobus. Cependant, lorsqu'une loi qui favorise l’intégration des élèves noirs dans des écoles jusqu’alors réservées aux enfants blancs est adoptée, c’est le branle-bas de combat. Neuf élèves noirs font l’histoire en se portant volontaires pour intégrer le Lycée de Little Rock où les attendent 2500 Blancs qui n’ont aucune envie de les voir. Molly fait partie d’eux et, bien qu’elle reçoive rapidement des menaces terrifiantes dès l’annonce de sa participation à cette intégration forcée et malgré l’émeute qui marque la première journée, elle persévérera. Grace, pour sa part, est de l’autre côté de la barrière. Fréquentant les élèves les plus populaires, elle est rapidement entrainée dans tout ce qui est mis en place pour rendre la vie de ces neuf nouveaux étudiants la plus difficile possible…

Pour parler des différences actuelles 

The Hate U give de Angie Thomas

Un soir, alors qu’elle quitte une fête qui a mal tourné avec Khalil, son ami d’enfance tout juste retrouvé, Starr voit ce dernier mourir sous les balles d’un policier trop nerveux qui les a arrêtés alors qu’ils roulaient tranquillement. Même si elle vit dans Garden Heights, un quartier difficile, et qu’elle a déjà vu mourir sa meilleure amie à 10 ans sous une balle perdue, c’est seulement à cet instant que Starr sent la révolte monter en elle. Quand le policier est blanchi pour son geste, que Khalil est simplement décrit comme vendeur de drogues dans les médias, qu’elle se rend compte que ceux qu’elle fréquente dans le riche lycée où l’envoie son père avalent toutes ces salades et se nourrissent de clichés, l’adolescente redresse la tête. Seule témoin, et malgré les gangs qui font pression pour qu’elle se taise, Starr va prendre la parole. Pour rétablir la vérité et pour faire comprendre qu’il y a vraiment, dans cette Amérique, deux poids et deux mesures. 

N'oubliez pas les documentaires! Pour permettre aux lecteurs qui aiment moins la fiction de découvrir l'Histoire et à ceux qui veulent aller plus loin de comprendre ce qu'ils lisent. 

Et pour déstabiliser les lecteurs et leur montrer à quel point les images de l'Histoire des Noirs sont ancrées dans nos esprits, faites-leur découvrir Entre chiens et loups, de Malorie Blackman. Une histoire percutante !

Vous avez trouvé une faute ? Oui, j'en laisse parfois passer. N'hésitez pas à me la signaler à sophiefaitparfoisdesfautes@sophielit.ca et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)
Parcourir les archives  

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •